•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éventuelle obligation vaccinale : Duclos définit ce qu’est une vaccination « à jour »

Le Comité consultatif national de l'immunisation recommande que des doses de rappel soient offertes l'automne prochain à des clientèles ciblées.

Un homme masqué insère une seringue dans une fiole.

Un travailleur de la santé prépare une dose de vaccin contre la COVID-19.

Photo : (AFP/Getty Images) / Ted Aljibe

La Presse canadienne

Le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, a précisé jeudi que d'être « à jour » dans sa vaccination contre la COVID-19 signifie d'avoir reçu une dose dans les neuf derniers mois, une mesure qui pourrait inspirer les gouvernements advenant qu'une obligation vaccinale soit réinstaurée à l'automne.

Après six mois, vous devriez recevoir votre troisième dose si vous avez reçu vos deux doses, mais vous aurez peut-être besoin d'un peu plus de temps simplement pour obtenir un rendez-vous, et si vous avez été récemment infecté, vous ne voudrez peut-être pas recevoir immédiatement cette dose supplémentaire, a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse à Ottawa.

Le gouvernement estime donc qu'une période de neuf mois constitue un délai raisonnable pour recevoir la prochaine dose et ainsi demeurer à jour dans leur vaccination.

M. Duclos a dit vouloir normaliser ce qu'enseigne la science puisque pleinement vacciné, ça ne fonctionne plus avec deux doses.

Préciser un délai de neuf mois permettra d'encourager et de guider à la fois les gens dans ce qu'ils doivent faire et le gouvernement dans toute autre mesure [qu'il] pourrait mettre en place, a dit le ministre.

M. Duclos avait déjà mis la table à la mi-juin en n'écartant pas l'idée de réinstaurer une obligation vaccinale à l'automne advenant que la situation épidémiologique se dégrade et en précisant qu'il remplaçait le concept d'être entièrement vacciné par celui de vaccination à jour.

Nouvelle recommandation sur les doses de rappel

Les propos du ministre surviennent quelques heures après que le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) a recommandé que des doses vaccinales de rappel contre la COVID-19 soient offertes l'automne prochain à plusieurs clientèles de Canadiens.

Dans un document, le Comité propose que les personnes présentant un risque accru de maladie sévère due à la COVID-19 puissent recevoir une dose de rappel, indépendamment du nombre de doses de rappel déjà reçues.

Les personnes particulièrement visées sont :

  • les adultes âgés de 65 ans et plus;
  • les résidents d'établissements de soins de longue durée ou de milieux de vie collectifs pour aînés;
  • les personnes âgées de 12 ans et plus qui présentent un état qui les expose à un risque élevé d'une forme sévère de la COVID-19;
  • les Métis, les Inuit et les personnes vivant dans des communautés des Premières Nations où l'infection peut entraîner des conséquences disproportionnées;
  • les adultes des communautés racialisées ou marginalisées;
  • les personnes âgées de 12 ans et plus vivant dans des milieux de vie collectifs comme les quartiers pour travailleurs migrants, les refuges et les établissements pénitentiaires.

Le CCNI recommande que la dose de rappel automnale soit offerte après un intervalle d'au moins six mois depuis une dose précédente ou une infection à la COVID-19. Toutefois, le Comité ajoute qu'un intervalle plus court d'au moins trois mois pourrait se justifier dans le contexte d'un risque épidémiologique accru.

La probabilité, le moment et la sévérité d'une future vague de la COVID-19 sont incertains, selon le CCNI, qui ajoute qu'il est possible que l'incidence du coronavirus augmente à la fin de l'automne et à l'hiver, ce qui représentera un risque pour les individus et les collectivités et augmentera la pression sur les systèmes de santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !