•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Six mois après Caraquet, au tour de la Cour provinciale de Tracadie de fermer

Le palais de justice de Tracadie

Le palais de justice de Tracadie.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Au tour du palais de justice de Tracadie de fermer, en a décidé le ministère de la Justice et de la Sécurité publique. Il n'y aura donc plus aucune comparution de causes dans la Péninsule acadienne, après la fermeture du palais de justice de Caraquet le 1er janvier 2022 et la récente annonce du retrait des services d'aide juridique dans la région.

Il n’y aura plus de comparutions pour délit mineur entendues une fois par semaine en Cour provinciale de Tracadie. Elles seront transférées à Bathurst à compter du 5 juillet.

Pour plusieurs intervenants de la Péninsule acadienne, cette perte de service est un nouvel affront du gouvernement Higgs.

Le gouvernement a annoncé jeudi sa décision de ne pas reconduire le bail de l’édifice abritant le tribunal de Tracadie, a laissé savoir le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Hugh J. Flemming.

Il explique sa décision par le fait que le palais de justice de Tracadie n’est en activité que quatre fois par mois, pendant quelques heures chaque fois, et le palais de justice de Bathurst peut accueillir des affaires supplémentaires .

Les dernières audiences à Tracadie se dérouleront le mardi 5 juillet. Ensuite, toutes les causes seront transférées à Bathurst.

Cette décision survient six mois après la fermeture du palais de justice de Caraquet, qui recevait les causes en Cour provinciale.

Autre service perdu dans la Péninsule acadienne

Pour le maire de Lamèque et président du Forum des maires de la Péninsule acadienne, Jules Haché, il ne faut pas se surprendre de cette nouvelle position du ministre Flemming. La Forum a récemment déposé une plainte en cour afin de forcer le gouvernement Higgs à revoir sa décision de priver la région de services juridiques essentiels.

Jules Haché, maire de Lamèque, N.-B.

Jules Haché, maire de Lamèque et président du Forum des maires de la Péninsule acadienne.

Photo : Radio-Canada

« Nous voyons un mouvement de couper des services dans la Péninsule acadienne et ce n’est pas acceptable.  »

— Une citation de  Jules Haché, maire de Lamèque et président du Forum des maires de la Péninsule acadienne

Ce n’est pas surprenant d’apprendre que Tracadie va fermer. Cela aura l’effet d’éloigner un service essentiel pour les citoyens de notre région. Nous sommes très déçus du comportement du gouvernement qui agit sans nous en avoir parlé. C’est un gouvernement sans grand scrupule et ce qu’il vient de faire est de l’aveuglement volontaire, a commenté Jules Haché.

Le palais de justice de Caraquet

Le palais de justice de Caraquet n'est plus en service depuis le 1er janvier 2022.

Photo : Radio-Canada / René Landry

Peu utilisé

Selon le ministère de la Justice, le palais de justice de Tracadie est le seul de la province à servir exclusivement aux comparutions devant la Cour provinciale.

Il était récemment utilisé pour un petit nombre d’audiences administratives, notamment des affaires criminelles mineures, à raison d’environ quatre demi-journées par mois. Toute personne concernée par une audience ou un procès a déjà été informée que l’affaire sera entendue à Bathurst, précise-t-on dans l’annonce du gouvernement.

Hugh Flemming devant des drapeaux du Nouveau-Brunswick.

Hugh Flemming, ministre de la Justice et de la Sécurité publique au Nouveau-Brunswick.

Photo : CBC / Joe McDonald

« Nous devons constamment prendre des décisions quant à l’utilisation optimale des ressources limitées. »

— Une citation de  Hugh Flemming, ministre de la Justice et de la Sécurité publique

Compte tenu de l’usage limité du palais de justice de Tracadie, du fait qu’une part importante des affaires concernant la région de Tracadie sont déjà entendues à Bathurst, et du fait que Bathurst dispose d’une capacité suffisante, nous avons décidé de ne pas renouveler le bail à Tracadie, ce qui nous permettra de mieux utiliser ces ressources financières.

Une annonce à la veille d'un long week-end

Cette décision ne plaît pas du tout au maire de Caraquet, Bernard Thériault, dont la ville a perdu sa cour provinciale au début de 2022.

Bernard Thériault en entrevue par webcam.

Bernard Thériault, maire de Caraquet.

Photo : Radio-Canada

« Je suis déçu, mais pas surpris. Ce n’est pas anodin que le ministre fasse cette annonce à la veille d’un long week-end de congé. Ce n’est pas une façon d’informer les gens.  »

— Une citation de  Bernard Thériault, maire de Caraquet

On demande au juge en chef Marco Cloutier et au ministre Flemming de venir nous expliquer en personne leurs décisions. La Péninsule acadienne est bafouée une fois de plus et privée de services fondamentaux. Que le juge enlève sa toge et mette ses culottes et qu’il prenne son travail au sérieux dans l’intérêt des citoyens, fulmine le maire de Caraquet.

Les affaires de succession, les petites créances, les affaires civiles, les causes en droit de la famille et les affaires pénales entendues par la Cour du Banc de la Reine étaient déjà entendues à Bathurst et continueront de l'être.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !