•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CN compte investir 40 M$ au N.-B. en 2022 et remplacera 3,2 km de rails

Une locomotive du CN sur un chemin de fer.

La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) a annoncé le 27 juin son intention d'investir 40 millions de dollars dans ses infrastructures au Nouveau-Brunswick en 2022.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Le transporteur ferroviaire Canadien National (CN) a annoncé cette semaine son intention de consacrer 40 millions de dollars à l’amélioration de ses infrastructures au Nouveau-Brunswick, dont le plus petit remplacement de rails et de traverses des cinq dernières années.

L’entreprise prévoit remplacer environ 3,2 km de rails et 7000 traverses, reconstruire la surface de 7 passages à niveau et effectuer des travaux d’entretien de ponts, de ponceaux, de systèmes de signalisation et d’autres éléments d’infrastructure des voies. On compte environ 3250 traverses pour 1,6 km de voie ferrée.

Un porte-parole du CN, Mathieu Gaudreault, affirme que ces travaux vont améliorer la sécurité dans un contexte où la fluidité de la chaîne d’approvisionnement est plus importante que jamais.

Un wagon couché sur la voie ferrée.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada enquête toujours sur le déraillement d’une trentaine de wagons survenu sur une voie du CN le 21 août 2021 au nord-ouest de Moncton. Le train transportait de la potasse.

Photo : Bureau de la sécurité des transports du Canada

Plusieurs déraillements se sont produits sur les voies ferrées du CN dans la province ces dernières années, dont un à environ 50 km au nord-ouest de Moncton le 21 août 2021. Une trentaine de wagons ont déraillé, mais il n’y a pas eu de blessé ni de déversement de matière dangereuse. Le Bureau de la sécurité des transports (BST) poursuit son enquête sur les causes du déraillement.

Les travaux d’entretien des dernières années

Le CN avait remplacé de plus longues sections de rail ces dernières années, soit 8 km en 2021, près de 13 km en 2020 et en 2019, et 32 km en 2018.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a accordé 25 millions de dollars au CN en 2014 pour appuyer son chemin de fer dans le nord de la province qui était menacé de fermeture.

La ministre des Transports et de l’Infrastructure du Nouveau-Brunswick, Jill Green, n’était pas disponible pour une entrevue, mais elle est citée dans le communiqué du CN comme étant heureuse de l’investissement annoncé.

Le transport ferroviaire efficace et sécuritaire profite à notre économie en permettant l’acheminement en toute sécurité de nos biens et services vers les entreprises et les industries du Nouveau-Brunswick, ainsi que l’accès aux marchés nationaux et internationaux, souligne Jill Green dans le communiqué.

Amélioration peu probable de la voie pour passagers

Le CN dit qu’il ne peut pas fournir en ce moment plus de précisions sur les endroits où seront réalisés ces projets. L’entreprise ne précise pas non plus si elle compte améliorer sa voie ferrée pour passagers qui relie Campbellton et Moncton. La voie principale de l'entreprise relie Moncton et l’ouest de la province tandis que celle qui sert au transport des passagers circule dans les régions de l’est.

Une piétonne attend que le train passe.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un train du CN à un passage à niveau à Moncton, rue Saint-Georges, en juillet 2021.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Le train Océan de Via Rail qui relie Halifax et Montréal circule sur la voie de l'est. Des défenseurs du transport ferroviaire souhaitent qu’elle soit améliorée. À l’heure actuelle, le train doit ralentir entre Rogersville et Bathurst.

Ted Bartlet, membre du conseil d’administration du groupe Action Transport Atlantique, affirme qu’il est censé pour le CN d’investir dans ses infrastructures de transport de marchandises parce que cette activité est la plus rentable pour l'entreprise.

Cependant, M. Bartlett estime que les gouvernements fédéral et provincial devraient aider le CN à améliorer la voie pour passagers. Il dit qu’il faut deux heures de plus au train de passagers pour circuler entre Moncton et Campbellton et il juge que c’est inacceptable.

D’après un reportage d’Alexandre Silberman, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !