•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un résident de 92 ans aurait subi plusieurs mauvais traitements à Oakview Place

Une famille rassemblée devant un chalet pour les funérailles.

Les enfants de David Middleton ont dispersé ses cendres au chalet qu'il avait construit à Gull Lake le jour de la fête des Pères. Il a été enterré aux côtés de sa femme, Louise, avec qui il a vécu plus de 60 ans.

Photo : Dianna Klassen

Radio-Canada

David Middleton est mort il y a six mois. Il faisait partie des 15 résidents d'Oakview Place qui auraient été maltraités par deux aides-soignants.

Ses proches cherchent désespérément des explications. L'enquête est ouverte.

Les filles de David Middleton, Nancy Trauer et Dianna Klassen, disent avoir été informées par Extendicare que les allégations portent sur des sévices corporels subis par leur défunt père.

Elles affirment qu'Extendicare leur a demandé de ne pas divulguer davantage de détails.

« Je veux que ces personnes soient tenues responsables de leurs actes, que ce soit par le biais des tribunaux ou par la perte de leur emploi et l'impossibilité de travailler à nouveau dans le secteur des soins de santé. »

— Une citation de  Dianna Klassen, fille de David Middleton

Les deux aides-soignants ont été placés en congé avec solde pendant que l'Office régional de la santé de Winnipeg (ORSW), le Service de police de Winnipeg et la province enquêtent.

L’enquête est ouverte

Selon la police, l'enquête sera longue.

Les filles de David Middleton ont appris que deux personnes qui occupaient des postes de supervision à Oakview Place ont démissionné ou ont été congédiées.

Elles pensent que quelqu'un au sein de la maison de retraite a été témoin des sévices infligés à leur père, peut-être même la personne qui a fait la dénonciation.

« Il faut que quelqu'un l'ait vu pour pouvoir donner une description claire de ce qui s'est passé. »

— Une citation de  Nancy Trauer, fille de David Middleton

Un porte-parole d'Extendicare dit que la direction veut être aussi transparente que possible. Celle-ci veut se concentrer sur le rétablissement de la confiance avec les résidents, les familles et la communauté à Oakview Place .

Le désespoir de la famille Middleton

Un vieil homme assis sur une chaise.

David Middleton, 92 ans, est mort le 10 janvier 2022 au foyer de soins personnels Oakview Place.

Photo : Dianna Klassen

Les filles de David Middleton disent qu'il méritait mieux dans ses derniers jours, affirmant qu'il était un mari aimant et qu'il prenait soin de ses six enfants.

Après son accident vasculaire cérébral en 2018, l'ancien ferrailleur et entraîneur de hockey s'est installé au foyer de soins privé Oakview Place. En raison de l'AVC, il était aveugle d'un œil et il avait des difficultés à entendre.

« Ces gens doivent payer pour avoir fait du mal à une personne aussi vulnérable. »

— Une citation de  Nancy Trauer, fille de David Middleton

Les filles de David Middleton espèrent entrer en contact avec les familles des autres victimes.

Avec les informations de Caroline Barghout

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !