•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fred Pellerin reçoit l’Ordre du Canada, plus haute distinction civile au pays

Fred Pellerin en gros plan, assis à l'extérieur avec des arbres flous en toile de fond.

Le conteur et chanteur Fred Pellerin.

Photo : Offerte par Fred Pellerin

Le conteur de Saint-Élie-de-Caxton, Fred Pellerin fait partie des 85 Canadiens à recevoir cet honneur, pour leur contribution extraordinaire à la nation.

En entrevue à l’émission En direct Fred Pellerin confie qu’il reçoit cet honneur avec fierté, mais aussi avec un sentiment un peu ambivalent puisqu’il récompense l’oeuvre d’une vie. On a l’impression qu’on veut t’embaumer alors que t’as pas fini de vivre. Mais rapidement ces sentiments-là, un peu tout croche laissent place à la fierté évidemment. Il y a quelque chose dans cette définition-là comme l’apport à la communauté, à la collectivité, qu’elle soit rapprochée ou plus élargie. Cette dimension-là du prix y est pour beaucoup dans la fierté que je ressens.

Il note au passage une belle synchronicité puisqu’il revient tout juste d’une tournée pancanadienne. À l'automne, on a fait tout l’Ouest à partir de l’Ontario jusqu’au Yukon, puis là, je viens de faire l’Est, là, je suis revenu la semaine passée. J’ai fait pas mal l’océan à l’autre, dans les derniers mois. Puis, avec toujours cette affaire-là, de transporter le village. [...] Je pense aussi que ça me permet de le recevoir mieux, parce qu’on dirait que c’est gros pour juste moi.

Le conteur a appris la nouvelle il y a quelques semaines déjà. Il ne sait pas s’il y aura ou non une cérémonie officielle cette année. Il a déjà reçu son insigne. C’était sous embargo. Je la gardais en cachette dans mon tiroir.

Une épinglette ornée d'une feuille d'érable

Fred Pellerin a reçu l'insigne de l'Ordre du Canada.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Un spectacle prêt à prendre la route

Fred Pellerin est mettre la touche finale à son nouveau spectacle de contes intitulé La descente aux affaires qui porte sur le personnage de Toussaint Brodeur, le gars du magasin général, qui a toujours été là un peu en figuration, mais qui n’a jamais eu son rôle vedette dans aucun des spectacles.

Dans son calendrier, il s’accordait une période de rodage au milieu du mois d’août, mais la création s’est si bien déroulée que déjà en avril, il pouvait commencer le rodage. Alors ce que j’ai fait, dans l’Est dans la dernière virette que j’ai faite, et je suis allé en Europe juste avant, j’ai rodé le matériel, alors finalement, au début de septembre on ne sera pas en rodage ça va être le spectacle. conclut le conteur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !