•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les visites industrielles de l’aluminerie de Rio Tinto à Alma reprennent

Un autobus dans un tunnel.

Les visites de l'aluminerie d'Alma sont offertes jusqu'au 19 août.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Radio-Canada

Après deux ans d’arrêt en raison de la pandémie, Rio Tinto reprend cet été les visites industrielles à l’aluminerie d’Alma.

La visite d'une durée d'une heure et demie est gratuite se fait majoritairement à bord d’un minibus et est disponible du lundi au vendredi, et ce, jusqu’au 19 août.

Elle permet de voir la fabrication de l’aluminium.

Des gens assis dans un minibus.

La visite de l'aluminerie d'Alma s’effectue à bord d’un minibus.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Les gens vont être capables de voir comment c'est fabriqué et comment aussi c'est transformé et comment l'aluminium est répandu autour de nous dans notre quotidien, a précisé Patrice Bergeron, directeur des opérations de l'Usine Alma, lors d’une visite organisée pour les médias mercredi.

La gestion des visites est assumée par la division tourisme de la Corporation d'innovation et développement Alma-Lac-Saint-Jean-Est (CIDAL). Par contre, les coûts pour le guide, le transport, la publicité et les équipements prêtés aux visiteurs sont assumés par l'entreprise.

De la machinerie dans une aluminerie.

Durant la visite de l'aluminerie d'Alma de Rio Tinto, le minibus partage le chemin avec les transporteurs de creusets et autres véhicules dont certains sont conçus par l’équipementier régional Mecfor.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Entre 2003 et 2019, 9000 personnes avaient pris part à ces visites. 

Selon un sondage réalisé en 2016, 85 % des visiteurs cette année-là venaient de l'extérieur de la région.

Les gens, quand ils visitent le Saguenay-Lac-Saint-Jean, ils voient les barrages, ils entendent parler de ça. Mais par la visite, on rend vraiment cet élément-là très concret pour le voyageur. Par l'ajout d'une visite industrielle, ça permet de garder les visiteurs un peu plus longtemps dans la région, a expliqué Virginie Brisson, cheffe de la division tourisme à la CIDAL.

Deux grues et un dôme blanc.

Les travaux de construction sont en cours pour les cuves de technologie Elysis à l'usine d'Alma de Rio Tinto.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Rio Tinto se réjouit de pouvoir ouvrir les portes de son installation d’Alma, après avoir investi 200 M$ pour la réfection des fours à cuisson des anodes.

La technologie AP40 est la technologie la plus utilisée au monde et à l'heure actuelle, l'usine à Alma avec les investissements qu’on vient de faire, on vient porter la productivité de cette usine-là à un niveau inégalé en ce moment, a vanté Patrice Bergeron.

Trois personnes habillées en orange se tiennent devant un minibus.

Le directeur des opérations de l’usine Alma, Patrice Bergeron, la mairesse d'Alma, Sylvie Beaumont, et la cheffe de la division tourisme pour la CIDAL, Virginie Brisson.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

D'après un reportage de Laurie Gobeil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !