•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Construction d’un centre d’hébergement du YWCA pour des femmes et des enfants à Regina

Plusieurs personnes, munies de pelles, s'apprêtent à creuser  la terre.

Le centre du YWCA comprendra 108 unités de logement et couvrira une superficie de 85 000 pieds carrés. Il sera situé dans le quartier Cathedral, sur un terrain donné par la Ville.

Photo : Radio-Canada / Richard Agecoutay

Radio-Canada

La construction d’un centre d'hébergement destiné aux femmes et aux enfants qui fuient la violence conjugale a débuté mardi dans la capitale, en présence d'élus et de représentants.

Le centre du YWCA comprendra 108 unités de logement et couvrira une superficie de 85 000 pieds carrés. Il sera situé dans le quartier Cathedral, sur un terrain donné par la Ville. Le coût total du centre est estimé à 60 millions de dollars.

Il regroupera plusieurs services en un seul endroit.

En concentrant les ressources de cette façon, comme l'a expliqué la présidente-directrice générale de YWCA de Regina, Melissa Coomber-Bendtsen, l'objectif est d’offrir aux femmes et aux familles une communauté qui oeuvrera à la prévention des crises. Pour ce faire, le YWCA collaborera avec des organismes au service de la communauté et des experts.

Selon la mairesse de Regina, Sandra Masters, ce projet est nécessaire pour assurer la sécurité de ceux qui tentent d'échapper à la violence conjugale. Elle a d’ailleurs évoqué un épisode de sa vie. Au début de l’âge adulte, à 18 ans, sa famille avait accueilli l'une de ses amies, dont la mère avait fui la violence conjugale en trouvant refuge au YWCA de Regina.

Le centre comprendra des espaces communautaires à usages multiples et un service de soutien sans rendez-vous, des cuisines communes, ainsi que des aires de jeux intérieures et extérieures.

En outre, les approches et le savoir-faire autochtones seront également pris en compte, grâce à l'aménagement d’un pavillon destiné au ressourcement et aux cérémonies. Des membres de communautés autochtones superviseront les activités de ce pavillon.

Pour l'aînée Diane Kais Watum, présente lors du premier coup de pelle, cette initiative est l’occasion d’oeuvrer ensemble pour assurer la sécurité des femmes et des enfants vulnérables. Elle a précisé que plusieurs peuples des Premières Nations avaient vécu à cet endroit.

Le gouvernement fédéral fournira 34 millions de dollars pour le projet. Le ministre du Logement, Ahmed Hussein, a lui aussi souligné l'importance d'une telle initiative, afin de briser le cycle de l'itinérance et de la violence conjugale .

Par ailleurs, 20 millions de dollars seront apportés par le YWCA de Regina.

Le centre devrait ouvrir ses portes à l’automne 2024.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !