•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 M$ pour le tourisme et les loisirs dans la Péninsule acadienne et la région Chaleur

Une trentaine de projets se partageront la contribution du fédéral.

Une femme est assise dans un kayak rouge flottant sur un lac. Elle porte des lunettes fumées et des Crocs. Elle lève les deux bras dans les airs et regarde vers la rive, posant pour une photo.

Des investissements sont annoncés pour soutenir la relance de l'activité touristique au Nouveau-Brunswick.

Photo : Getty Images / Jamie Casper

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral investit près d’un million et demi de dollars au Nouveau-Brunswick pour soutenir des projets de développement touristique dans la Péninsule acadienne. La région Chaleur reçoit quant à elle près de 1,4 million de dollars pour bonifier l'offre de loisirs et d'attractions dans ses communautés.

Annoncée mercredi à Inkerman, la somme de 1,49 million est partagée entre une quinzaine de projets.

Parmi ceux qui recevront du financement, on remarque :

  • la réparation d'infrastructures, sportives notamment, à Paquetville (75 000 $);
  • l’amélioration des installations de camping existantes à Shippagan (120 000 $) et à Sainte-Marie-Saint-Raphaël (48 000 $);
  • la rénovation des installations à la plage de Bas-Caraquet (150 000 $);
  • la construction d’un minigolf au Carrefour de la Mer à Caraquet (100 000 $);
  • la construction d’un sentier pédestre à Pont-Lafrance (75 000 $);
  • la rénovation d’un bâtiment de la Coopérative carrefour santé communautaire Inkerman (75 000 $);
  • une aide à la création d’un observatoire astronomique (75 000 $) et d’un arborétum composé entre autres d’une forêt et d’un jardin autochtone médicinal (100 000 $) au campus de Shippagan de l'Université de Moncton.

La Véloroute de la Péninsule acadienne est aussi bénéficiaire d’une partie de ces investissements. On y encourage la construction d'une halte d'accueil à Caraquet (72 000 $) et l'ajout d'un sentier cyclable à Lamèque (70 000 $).

Une partie de la somme est consacrée à améliorer l'accessibilité de certaines attractions et à atteindre des objectifs environnementaux comme une meilleure efficacité énergétique et une réduction de l'empreinte carbone.

Le musée des cultures fondatrices de Grande-Anse (51 000 $) et le Club de curling Tracadie-Sheila (240 000 $) reçoivent ainsi du financement, tout comme la ville de Lamèque, bénéficiaire de 21 000 $ pour transformer un local de scouts en espace destiné à toute la communauté.

Enfin, des contributions à la homarderie du Village historique acadien (185 000 $) et à la Distillerie Fils du Roy (32 000 $) seront destinées à y bonifier l’expérience touristique existante.

Projets d'infrastructures dans la région Chaleur

La région Chaleur n’est pas en reste, puisque Ottawa a annoncé mardi un ensemble d’investissements similaires totalisant 1,39 million de dollars.

Plusieurs municipalités reçoivent des octrois pour améliorer leur offre de loisirs dans leurs communautés.

C’est le cas de Bathurst, qui reçoit 150 000 $ destinés entre autres à la construction d’une nouvelle aire de jeux dans le parc Coronation et à la remise en état d’une fontaine. Beresford touche 147 000 $ pour diverses infrastructures récréatives, comme un anneau de glace et un parc aquatique.

Serge Cormier debout sur la pelouse, derrière un micro, s'adresse à des gens assis devant lui. Il se tient près d'un panneau qui donne de l'information sur une campagne de financement en cours.

Serge Cormier, député fédéral d'Acadie-Bathurst au Nouveau-Brunswick, a annoncé des investissements fédéraux dans la Péninsule acadienne, mercredi à Inkerman.

Photo : Radio-Canada / Mario Landry

Enfin, Belledune reçoit 85 000 $ pour construire une aire de jeux aquatiques et une installation récréative pour les enfants.

Le fédéral injecte aussi 100 000 $ pour la construction du Sentier Nepisiguit Mi'gmaq. On y promet un modèle de revenu durable.

Parmi les autres projets bénéficiaires :

  • des améliorations à l'aréna de Petit-Rocher (250 000 $);
  • le remplacement des quais et des équipements vétustes à la marina de Bathurst (125 000 $);
  • l'agrandissement de la Nepisiguit Sport Lodge (60 000 $);
  • l'agrandissement du parc du Vieux Moulin (37 000 $) à Nigadoo;
  • la transformation du Vieux Moulin en halte touristique et l'aménagement d'une piste cyclable à Nigadoo (159 000 $);
  • des rénovations à la plage de Pointe-Verte (23 000 $);
  • des rénovations des infrastructures de Clearwater Resort & Adventures (90 000 $);
  • des rénovations au Camping Murraywood (49 000 $).

Dans ces régions du Nouveau-Brunswick, l’argent est accordé par l’entremise, notamment, de deux fonds créés par Ottawa l’été dernier et administrés par des agences de développement locales.

L’un est un programme national d'infrastructure de 500 millions de dollars sur deux ans, appelé Fonds canadien de revitalisation des communautés.

L’autre est un fonds d’aide au tourisme créé pour aider les acteurs de cette industrie à s’adapter aux réalités de santé publique et à la levée de certaines mesures sanitaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !