•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Peter Tabuns, chef intérimaire du NPD, souhaite l’annulation de l'autoroute 413

Peter Tabuns lors de sa première conférence de presse comme chef intérimaire le 29 juin.

Le chef intérimaire du Nouveau Parti démocratique de l’Ontario a tenu sa première conférence de presse, mercredi.

Photo : CBC / Evan Mitsui

Peter Tabuns affirme prendre le rôle de chef intérimaire « pour assurer que le NPD peut jouer son rôle dans l’opposition et faire face au gouvernement de Doug Ford ». Le député de Toronto-Danforth ne briguera pas la chefferie et ne commentera pas la course à venir.

Il a de plus affirmé qu'il souhaitait que le gouvernement annule le projet de construction de l'autoroute 413, en banlieue de Toronto et qu'il allait travailler à faire fléchir Doug Ford et son équipe.

Le député de Toronto-Danforth a été recommandé par le caucus du parti puis nommé lors d’une rencontre du conseil exécutif du NPD mardi.

Lors de sa première mêlée de presse à la tête du NPD, M. Tabuns a affirmé que ses troupes sont énergisées après la campagne électorale et prêtes à faire opposition au gouvernement de Doug Ford. Avec seulement 31 députés et face à un gouvernement majoritaire, le chef affirme que ses troupes emploieront la période des questions, les médias et la mobilisation pour faire changer l’opinion publique et forcer le gouvernement à changer de cap sur certains dossiers.

Autoroute 413 et course à la chefferie

Au sommet de ses priorités, Peter Tabuns affirme vouloir forcer le gouvernement de Doug Ford à reculer sur une de ses principales promesses électorales, soit la construction de l’autoroute 413. Les investissements en éducation et le contrôle de l’inflation, en particulier de l’abordabilité des logements siègent aussi sur sa liste de priorités.

Par ailleurs, il affirme vouloir mettre en place son Cabinet fantôme au cours des prochaines semaines.

Traditionnellement, ceux qui se présentent à chefferie d'un parti n’obtiennent pas de postes dans un tel Cabinet pour éviter d’être avantagés par la prédominance de certains dossiers dont ils pourraient être responsables.

M. Tabuns dit attendre de recevoir des directives du parti quant à la marche à suivre et pourrait ajuster certaines nominations une fois que les membres de son caucus auront déclaré leurs intentions vis-à-vis la course à la chefferie.

Sans les nommer, il a laissé entendre que cinq ou six candidats pourraient être intéressés au sein du caucus.

Les députés de Davenport, Marit Stiles; Kitchener Centre, Laura Mae Lindo; et Niagara Falls, Wayne Gates; ont déjà laissé entendre qu’ils envisageaient de se lancer dans la course.

Une rencontre animée

La rencontre du conseil exécutif qui a eu lieu mardi en soirée, des aveux mêmes du chef intérimaire, a été houleuse.

Elle n’a pas permis de peaufiner les détails de la course à la chefferie du parti. Aucune date n’a encore été fixée pour une nouvelle rencontre.

Interrogé sur les qualités qu’il croyait nécessaires chez un chef du NPD, il s’est abstenu de tout commentaire, à l’exception de l’importance du bilinguisme. C’est une bonne chose de parler les deux langues si on veut diriger l’Ontario, sans doute, a-t-il dit.

Le PPC réagit

Dans un communiqué, le Parti progressiste-conservateur affirme que la nomination de M. Tabuns démontre que le NPD est toujours le même vieux parti.

Le communiqué publié par le parti du premier ministre Doug Ford affirme que le chef intérimaire refuse d’appuyer la construction de davantage de maisons pour les Ontariens et prône une hausse des coûts et des taxes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !