•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des commerces d’Ottawa fermés le 1er juillet en prévision des manifestations

La rue Wellington, avec des drapeaux du Canada un peu partout.

Le centre-ville d’Ottawa se tient prêt pour la fête du Canada. Les Canadiens aussi.

Photo : Radio-Canada / Buntola Nou

Radio-Canada

Des restaurateurs et des commerçants d’Ottawa ont fait le choix de fermer boutique vendredi en raison des manifestations prévues au centre-ville.

Le propriétaire du restaurant East India company a connu bien des fêtes du Canada dans la capitale. Après 31 ans dans le milieu de la restauration, Sachit Mehra avait pris l’habitude d’ouvrir les portes du commerce familial pour l’heure du midi le 1er juillet.

Cette année, nous avons eu une petite discussion en famille et nous avons décidé de fermer toute la journée parce qu’en fait, ça ne vaut la peine d’ouvrir le restaurant avec toutes les variables qui ne sont pas nécessairement connues, explique-t-il, craignant un scénario similaire à celui de cet hiver lors du convoi des camionneurs qui a paralysé la ville plusieurs semaines.

« Chaque jour où on ferme le restaurant est un autre jour que je ne peux pas compter dans l’année. Et après les 24 derniers mois, chaque journée compte. »

— Une citation de  Sachit Mehra, propriétaire et gérant, East India company

Robyn Séguin, propriétaire du Barber Shop Victoria, ne prend pas le risque de croiser quelconque manifestant. Elle qui vit maintenant avec un choc post-traumatique à la suite du convoi des camionneurs de l’hiver dernier, fermera boutique dès jeudi midi jusqu’à la semaine prochaine.

Robyn Séguin dans son salon de coiffure

Robyn Séguin est propriétaire du Victoria Barber Shop à Ottawa

Photo : Radio-Canada

Elle dit avoir peu confiance en la police et la Ville. Même hier, j'ai vu une madame avec une table en soutien à Pat King et [les policiers] ne faisaient rien, ils ont laissé la dame là, raconte-t-elle.

Pour les restaurants North and Navy et Cantina Gia, la fête du Canada présente le même débat année après année : ouvert ou fermé. Mais cette fois, les établissements n’ont pas hésité à fermer leurs portes en raison des manifestations.

C'est pour assurer la sécurité de notre staff et de nos invités. Si on ne se sent pas confortables, on ne va pas ouvrir, dit Gabrielle Boudin, directrice des opérations pour North and Navy et Cantina Gia.

Une affiche de la police d'Ottawa indiquant tout ce qui est interdit pendant le convoi.

Une zone de contrôle des véhicules est en place depuis mercredi matin, et elle restera en vigueur jusqu'à lundi.

Photo : Radio-Canada / Buntola Nou

Le 1er juillet, une journée importante pour les entreprises

Le commerce de coiffure House of Barons au cœur du marché By sera quant à lui fermé les 1er et 2 juillet pour les mêmes raisons.

Avant la pandémie, le coiffeur était ouvert le 1er juillet pour faire en sorte que la ville soit active, ouverte et qu'on puisse avoir des activités avec les concerts sur la colline du Parlement [pour] les gens qui viennent se balader au marché, souligne le barbier Rémi Martini.

Ce vendredi, il a choisi de fermer en anticipation aux manifestations. Il se dit même prêt à repousser la réouverture de quelques jours si des débordements ont lieu.

« On comprend l'idée de la manifestation. On n'est pas contre, mais on n'est pas d'accord non plus sur le fait qu'une manifestation pour la liberté [fasse en sorte que] les commerçants qui ont souffert pendant les années de la COVID-19 soient obligés de fermer. »

— Une citation de  Rémi Martini, barbier, House of Barons

Nathalie Carrier, porte-parole des Zones d’amélioration commerciale (ZAC) d'Ottawa admet que le 1er juillet est une journée particulièrement importante pour les commerçants de la capitale.

Pour nous, c'est impératif d'avoir une super belle fin de semaine de la Fête du Canada. C'est impératif à nos entreprises, à notre tourisme, à la ville, rappelle-t-elle.

Nathalie Carrier en entrevue virtuelle

Nathalie Carrier, porte-parole des Zones d’amélioration commerciale (ZAC) d'Ottawa

Photo : Radio-Canada

Malgré certaines craintes face aux manifestations, elle a bon espoir que les célébrations resteront pacifiques et estime que la majorité des commerces seront ouverts vendredi.

« On a confiance que tous les Canadiens qui vont venir ici vont vouloir célébrer de façon sanitaire, sécuritaire et de bonne volonté. »

— Une citation de  Nathalie Carrier, porte-parole des ZAC d'Ottawa

Le sentiment de crainte et de préparation est partagé par la majorité des membres de l’industrie, selon le directeur général du Regroupement des gens d'affaires de la capitale nationale, Marc Chénier.

Je vous dirais qu'il y a un petit peu d'inquiétude, mais sans être trop dépassé. On se prépare bien. On voit que la police d'Ottawa est mieux préparée à la situation, indique-t-il.

Avec les informations de Benjamin Vachet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !