•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sudbury va de l’avant avec le projet Jonction Est

Une conception de La Jonction.

Une conception de La Jonction, telle qu'imaginé par Centreline Design et Cumulus Architects Inc en juillet 2018. (Archives)

Photo : avec la permission de la Ville du Grand Sudbury

Radio-Canada

Le conseil municipal de Sudbury a approuvé plusieurs plans liés au projet de centre culturel Jonction Est, dont ceux sur le concept, son financement et ses opérations, à la suite d’un vote de 11 pour et 2 contre lors d’une réunion mardi soir.

Malgré le coût élevé du projet, le conseiller municipal Gerry Montpellier s’est dit impressionné par ce qui a été accompli.

Il n’y a pas de défis légaux, pas d’objections, pas de manifestations. C’est impressionnant. Ceci m’indique que c’est quelque chose qui est voulu. Mais je dois avouer que ça m’agace que ça coûte autant d’argent, a-t-il déclaré.

Effectivement, la facture du projet doublera. Le coût estimé est passé de 46 millions $ en 2017 à 98,5 millions $ aujourd’hui. La Ville de Sudbury et les partenaires du projet comptent solliciter une aide financière gouvernementale et d’autres sources de revenus pour assurer sa construction.

Un croquis de la future Bibliothèque publique du Grand Sudbury.

Le plan conceptuel de la Jonction Est prévoit de grands espaces intérieurs et extérieurs. (Archives)

Photo : Firme WZMH

L’édifice proposé se trouverait sur la rue Shaughnessy et contiendrait au moins trois locataires, soit la succursale principale de la bibliothèque municipale, la Galerie d'art de Sudbury et l'Association multiculturelle et folklorique de Sudbury.

Un appel d’offres visant à trouver un constructeur est prévu en début 2023, mais quatre entreprises ont déjà été préapprouvées pour déposer des soumissions.

Des voisins excités

Le Sudbury Theatre Centre, situé juste à côté de là où sera construit le centre Jonction Est, a hâte que les travaux s’entament. Le directeur artistique de l’organisme, Alessandro Constantini, se réjouit de l’appui de la Ville envers les arts et la culture.

L’industrie a vécu des moments difficiles dernièrement et la meilleure façon d’avancer est de collaborer. Ce projet nous permettra de faire ça et d’attirer des gens vers le secteur, estime-t-il.

Alessandro Constantini pose devant une affiche du Sudbury Theatre Centre

Le directeur artistique du Sudbury Theatre Centre, Alessandro Constantini.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Il croit que ce projet donnera une nouvelle raison aux gens de visiter le centre-ville. M. Constantini se demande également comment son organisme sera intégré à ce nouveau campus culturel.

Le conseiller municipal Geoff McCausland estime que ce projet est une chance d’évoluer et de faire quelque chose de nouveau dans le Grand Sudbury.

[La collection de] la Galerie d’art a de grandes chances d’être mise en vente dans quelques années. La bibliothèque a 70 ans et on doit faire quelque chose, affirme-t-il.

Le conseiller municipal Geoff MCausland.

Le conseiller municipal, Geoff McCausland, représent le quartier 4 de la Ville de Sudbury. (Archives)

Photo : Bennett Malcolmson

L’élu vante également les améliorations apportées au niveau de l’accessibilité, l’inclusivité et l’impact écologique au cours des derniers. Grâce à ces modifications, qui ont augmenté le coût total du projet, il estime que la Ville sera en mesure de générer d'importants revenus et d’attirer jusqu’à 37 millions $ en subventions gouvernementales.

Un projet de longue date

La plupart des élus ont soulevé l’importance de Jonction Est pour Sudbury, qui cherche à refaire son centre-ville. Lors de la réunion, la conseillère municipale Deb McIntosh a souligné que ce genre de projet, qui a mis plusieurs années à se concrétiser, ne fait jamais l’unanimité.

« Il y aura toujours un peu de résistance aux nouveaux projets publics. Science Nord, le parc Bell et même l’aréna communautaire en 1953. Tout le monde disait que ce n’était pas abordable. Et pourtant, pouvez-vous imaginer la communauté sans ces endroits que nous avons aujourd’hui? »

— Une citation de  Deb McIntosh, conseillère municipale de Sudbury

Le conseiller Fern Cormier a également fait valoir que plusieurs conseils municipaux ont tenté d’approuver des projets semblables au fil du temps.

Il y a une occasion pour traverser la ligne d’arrivée qui a changé de place d’une façon ou d’une autre au cours des 20 dernières années, a-t-il indiqué.

Il a également rappelé que les galeries d’art, les bibliothèques et les lieux culturels et d’apprentissage sont vénérés depuis des siècles.

L’impact sur les contribuables et la communauté

Les conseillers Bill Leduc et Michael Vagnini sont les seuls élus à s’être opposés aux propositions. M. Vagnini, qui s’est opposé au projet en 2017, a fait part de ses inquiétudes concernant les conditions liées à où nous nous dirigeons et le chemin que nous pourrions prendre.

Je ne parle pas de si le projet est bon ou mauvais, mais plutôt de ce que nous mettons sur le dos des contribuables, a-t-il poursuivi.

Il affirme vouloir faire preuve de prudence à ce niveau.

Pour sa part, Bill Leduc a dit comprendre le besoin d’avoir une nouvelle bibliothèque et une galerie d’art, mais je crois que le projet a plus de potentiel que ce que nous voyons ici.

La Ville planifie compléter le projet d’ici le début de 2025.

Le projet Jonction Ouest/Synergy, qui comprend un centre de conférence, est suspendu jusqu’à nouvel ordre.

Avec les informations de Bienvenu Senga & CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !