•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois projets sur la table pour l’église Sainte-Cécile

L'extérieur de l'église Sainte-Cécile.

L'église Sainte-Cécile est située sur la rue des Commissaires, à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

Le sort de l'église Sainte-Cécile, près de Trois-Rivières sur Saint-Laurent, sera connu d'ici quatre à six mois, mais selon l'un des propriétaires, l'homme d'affaires trifluvien Michael Lygitsakos, l'église restera intacte.

À l’émission Toujours le matin, il n'a pas voulu s'avancer sur le type de vocation qui sera développé, mais il a mentionné que plusieurs idées sont sur la table en ce moment.

On a deux projets concrets sur la table et un troisième s’est présenté cette semaine. C’est sûr que les profits à court terme, on les oublie. On va investir de l’argent, il y aura des pertes. On s’y attend. On en a au moins pour deux ans avant de commencer à faire des profits si les projets se réalisent, mais ça en vaut la peine. Ce sont des bâtiments incroyables et on peut faire tellement de choses, a indiqué Michael Lygitsakos au micro de Jean-Philippe Nadeau.

Selon l’homme d’affaires, le bâtiment ne nécessite pas de rénovations majeures.

Le groupe d'investisseurs avait auparavant tenté d'acheter l'église du Très-Saint-Sacrement pour y faire le même type de projet qui sera réalisé par la Maison Carpe Diem, qui la rénovera pour y aménager une salle de spectacle et de formations ainsi qu'un café.

Au cours des dernières années, l’église Sainte-Cécile a été utilisée comme salle de spectacle, puis comme salle d’entraînement pour le club Trampoline intercité. Le club continue de s’y entraîner pour l’instant, a affirmé Michael Lygitsakos.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !