•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival Stradivaria d’Alexandre Da Costa réunira pop et classique

Un jeune homme portant un t-shirt noir joue du violon.

Alexandre Da Costa

Photo :  La production est encore jeune inc. / Karine Dufour

Radio-Canada

Le festival nomade de musique Stradivaria, dirigé par le violoniste montréalais de renommée internationale Alexandre Da Costa, sillonnera les régions des Laurentides, de Lanaudière et de la Mauricie tout au long du mois de juillet. Il fera résonner une programmation des plus éclectiques qui mêlera le répertoire classique au pop, au jazz et même à l’humour.

Quatorze spectacles gratuits composent ce 24e Festival Stradivaria, qui pourra compter notamment sur la participation de son fondateur, le chanteur et acteur Claude Gauthier.

Dans un premier temps, lors d'un concert prévu le 5 juillet à Sainte-Agathe-des-Monts, il interprétera sa chanson culte Le plus beau voyage accompagné de l’Orchestre symphonique de Longueuil.

Cet ensemble, dirigé par Alexandre Da Costa proposera par ailleurs des relectures symphoniques de chansons de grands artistes du Québec, dont Luc Plamondon, Claude Dubois, Robert Charlebois, Jean-Pierre Ferland, Leonard Cohen, Céline Dion et Ginette Reno.

Photo en noir et blanc d'un homme aux cheveux frisés noirs qui sourit.

Claude Gauthier en 1981

Photo : Radio-Canada / Radio-Canada/Jean-Pierre Karsenty

Le 13 juillet, à Terrebonne, Claude Gauthier, en tandem avec Brigitte Boisjoli, foulera à nouveau la scène à l’occasion d’une soirée consacrée aux œuvres de deux compositeurs de musique de films parmi les plus notoires, John Williams et feu Ennio Morricone.

Le premier est surtout connu pour ses collaborations avec Steven Spielberg ainsi que pour ses bandes originales de Star Wars et de Superman, tandis que le second a marqué le genre du western spaghetti de ses mélodies colorées et incisives.

Ces deux spectacles seront animés par l’humoriste Daniel Lemire, qui se glissera dans la peau de son plus fameux personnage, Oncle Georges, un clown plutôt malcommode dont la réplique récurrente « Allô toi! » a teinté la culture populaire québécoise des années 80 et 90.

Démocratiser la musique classique

Avec Stradivaria – un mot-valise composé des mots « Stradivarius », un modèle de violon extrêmement prestigieux, et « varia », un synonyme de divers –, Alexandre Da Costa souhaite offrir des voyages musicaux qui ne sont pas monothématiques.

Mon désir de démocratiser la musique classique est devenu une priorité, ajoute-t-il. Je voulais que le festival me ressemble; on a mélangé les styles au début, et c’est aujourd’hui un festival qui intègre tous les types de musique.

Une femme aux cheveux roux chante devant un micro les yeux fermés.

Isabelle Boulay

Photo :  La production est encore jeune

Le slogan du 24e Stradivaria est on ne peut plus éloquent à cet égard : De Beethoven à Boulay. Cette dernière, Isabelle de son prénom, se produira à l’église de Saint-Jovite, à Mont-Tremblant, le 27 juillet.

Alexandre Da Costa et l'Orchestre symphonique de Longueuil, dont il est le directeur artistique et le chef attitré jusqu’en 2029, donneront le coup d’envoi au festival vendredi à Saint-Alexis-des-Monts avec Stradivarius Supercharge, qui s’amuse à moderniser la musique de compositeurs ayant vécu au temps de Louis XIV.

Le lendemain, le spectacle sera offert à l'occasion de la soirée-bénéfice du gala annuel du Théâtre de Lac-Brome.

La programmation complète du Festival Stradivaria se trouve sur son site Internet (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !