•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’aéroport de Stephenville est acheté par une compagnie de drones

Le PDG de la compagnie Dymond lors d'une conférence de presse à Stephenville le 9 septembre 2021.

Le PDG de la compagnie Dymond, Carl Dymond, lors d'une conférence de presse à Stephenville le 9 septembre 2021.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’aéroport de Stephenville, sur la côte ouest de Terre-Neuve, a officiellement été acheté par la compagnie Dymond en partenariat avec Greater N.L.

La compagnie de drones avait proposé d’acheter l’aéroport en septembre 2021, mais l’accord était en suspens depuis, malgré une date limite initiale fixée à décembre 2021.

La compagnie Dymond a depuis septembre 2021 refusé de nombreuses demandes d’entrevues de CBC, indiquant qu’ils allaient répondre aux questions des médias lorsque l’accord serait bel et bien conclu.

L’accord a été conclu mardi, et a été voté de façon unanime par les membres du conseil de l’aéroport.

L’aéroport sera rebaptisé et prendra le nom d’Aéroport international Dymond de Stephenville. Des changements et des mises à niveau de l’infrastructure seront aussi faits sous peu.

L'intérieur de l'aéroport de Stephenville.

L’aéroport de Stephenville, une ville d’environ 7000 résidents.

Photo : Radio-Canada

Je suis impatient de me mettre au travail avec ma merveilleuse équipe et les partenaires de l’industrie afin d’accroître le trafic aérien de l’aéroport et de construire un centre technologique de calibre international pour l’est du Canada, clame le PDG de la compagnie Dymond, Carl Dymond.

Le président du conseil d’administration de l’aéroport de Stephenville, Trevor Murphy, affirme que ses membres se réjouissent que l’accord ait enfin été conclu.

Comme conseil, on espère vraiment qu’il s’agit d’un nouveau départ pour l’aéroport, pour la ville et pour la côte ouest de Terre-Neuve, dit-il.

Ça va faire du bien à la ville

Le maire de Stephenville, Tom Rose, a déclaré mardi qu’il s’agissait d’une journée excitante pour sa région.

Depuis qu’Air Canada s’est retirée, en 1989 si je me souviens bien, nous avons fait face à de nombreuses difficultés, dit-il. C’est une infrastructure importante, mais, grâce au courage, à la force et au soutien du conseil et de la communauté, l’aéroport est resté opérationnel.

L’aéroport de Stephenville n’a cependant vu aucun service passager depuis le début de 2020.

On avait vraiment besoin d’une compagnie avec une vision novatrice et d’un nouveau plan de match, ajoute Tom Rose.

Le maire de Stephenville, Tom Rose, à l'extérieur.

Le maire de Stephenville, Tom Rose.

Photo : Radio-Canada / Troy Turner

Tom Rose indique que l’entente apporte une stabilité économique et financière à l’aéroport.

Il n’est pas sûr que la ville aurait eu les recours financiers nécessaires pour régler les dettes de l’aéroport si l’entente avec la compagnie Dymond n’avait pas été conclue.

Le PDG de la compagnie Dymond, Carl Dymond, avait promis il y a quelques mois que le projet créerait 5000 nouveaux emplois dans la région, puisque l’aéroport servira entre autres de lieu pour construire et lancer les drones. Cela devrait rapporter des millions de dollars à la communauté.

S’il réussit à livrer ne serait-ce que 50 % de ses promesses, ça va faire du bien à la ville, à l’ouest de Terre-Neuve et même au Canada, lance Tom Rose.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !