•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet Holliday : la Commission municipale se range du côté de la Ville de Sept-Îles

Le tracé de sentiers du parc Holliday sont présentés sur une affiche à l'entrée de la forêt.

Les promoteurs envisagent la construction de 75 à 110 unités d’habitation qui devraient s’étendre sur une bande de 270 mètres derrière les maisons du côté est de la rue Holliday.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

La Commission municipale du Québec rejette les arguments du groupe de citoyens qui s’oppose aux démarches de la Ville de Sept-Îles dans le cadre du projet domiciliaire Holliday. Du même coup, le tribunal administratif confirme que le changement de zonage du secteur concorde avec le plan d’urbanisme de la Municipalité.

Au mois de mai, un groupe de 15 citoyens avait demandé à la Commission de donner son avis sur la conformité de l'amendement au règlement de zonage.

Pour permettre au projet d'aller de l'avant, le zonage du secteur, anciennement propriété de la minière IOC, a été changé d’industriel à résidentiel par la Ville de Sept-Îles.

En octobre 2021, la Ville a été sommée par la Commission municipale du Québec (CMQ) de refaire ses devoirs. La Commission avait alors donné gain de cause au groupe de citoyens qui soutenaient que le projet n'était pas conforme au plan d'urbanisme.

La Ville avait ensuite apporté des modifications à son plan d’urbanisme.

La CMQ confirme maintenant que le changement de zonage du secteur est compatible avec le plan d’urbanisme amendé.

En effet, le juge administratif Joseph-André Roy conclut que les trois arguments que les demandeurs invoquent au soutien de leur demande ne sont pas fondés.

Le maire de Sept-Îles, Steeve Beaupré, se dit très heureux de la décision.

Steeve Beaupré est dans une salle de conférence.l

Le maire de Sept-Îles, Steeve Beaupré.

Photo : Radio-Canada / Charles-Étienne Drouin

Je vous dirais que l’ensemble des élus et de l’administration n’avaient aucun doute quand à la portée du nouveau règlement et que tout était fait dans les règles de l’art, indique le maire.

Selon lui, la Municipalité a suivi à la lettre les demandes de la commission datant d’octobre 2021 pour s’assurer que le plan d’urbanisme concorde avec le nouveau projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !