•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grosse prise pour le Rouge et Or : Kalenga Muganda rentre à la maison

Kalenga Muganda court avec le ballon lors d'un match de football scolaire.

Plus de quatre ans après son dernier match dans l'uniforme du Blizzard, une performance de 458 verges en 37 portées pour guider les siens au Bol d'Or, Kalenga Muganda rentre à la maison.

Photo : Blizzard du Séminaire Saint-François / Paul Dionne

Le joueur de football secondaire le plus dominant de la dernière décennie, à Québec, rentre à la maison. Le porteur de ballon Kalenga Muganda rejoint les rangs du Rouge et Or en vue de la prochaine saison.

Après avoir réécrit le livre des records du football québécois avec le Blizzard du Séminaire Saint-François, Muganda a rebondi d'une école préparatoire de la Virginie au cégep du Vieux Montréal à un collège junior en Californie, ces dernières années.

En Californie, j’ai joué trois matchs et ça allait assez bien, mais je me suis cassé la cheville. Je suis revenu à la maison pour la réhabilitation. J’ai suivi un cours à l’Université Laval, cet hiver, et j’ai fini par en venir à la conclusion que c’était mieux de rester ici.

L’athlète qui a grandi entre Québec et Chibougamau a tout de même pris le temps de peser ses options dans le Réseau du sport étudiant du Québec, où toutes les équipes lui faisaient de l'œil.

Le rêve et la famille

Je suis allé voir à Montréal, McGill et Concordia, mais j’ai décidé que je voulais être près de la famille. Près de ma mère et mon petit frère qui grandit, relate celui dont les parents ont fui la guerre civile au Congo vers un camp de réfugiés en Tanzanie avant d’immigrer au Canada.

Kalenga Muganda sourit en entrevue aux abords du terrain de football.

Le nouveau porteur de ballon du Rouge et Or Kalenga Muganda

Photo : Radio-Canada

S’il avait d’abord prévu de faire son parcours universitaire aux États-Unis, Muganda ne revient pas au nord de la frontière de reculons. Jouer pour le Rouge et Or, ici, devant 18 000 personnes, ça a toujours été un rêve pour moi, lance-t-il tout sourire aux abords du terrain du stade Telus.

Le but ultime demeure le même, précise l’athlète de 1 mètre 78 (5’10’’) et 95 kilos (210 livres). Je veux jouer pro et je pense que le Rouge et Or a tout ce qu’il faut pour me développer comme athlète et comme personne pour aller au prochain niveau.

Rivalité fraternelle

À l’Université Laval, le porteur de ballon va retrouver plusieurs anciens coéquipiers du Blizzard et des Spartiates du Vieux-Montréal, dont le quart-arrière Arnaud Desjardins. Les deux avaient fait la pluie et le beau temps à leur unique saison ensemble au collégial.

Ce sera le deuxième chapitre, annonce l'étudiant en administration des affaires. Remis à 90% de sa fracture de la cheville, ce dernier assure qu’il sera prêt pour l’ouverture du camp d’entraînement, au mois d’août. Il promet de vite rafraîchir la mémoire des amateurs de football québécois qui l’auraient oublié.

Ceux qui ne me connaissent pas vont avoir une surprise cette année, lance celui qui affrontera cette saison son frère Iraghi, un receveur des Carabins.

Une rivalité Québec-Montréal dont Kalenga Muganda a hâte de faire partie. Son objectif en rejoignant le Rouge et Or? Gagner une Coupe Vanier, répond-il avant de se raviser. Plusieurs Coupes Vanier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !