•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fusillade mortelle à Saanich : le groupe d’enlèvement des explosifs au travail

Un policier tient une télécommande avec laquelle il guide un petit robot.

Les policiers ont trouvé un engin possiblement explosif dans un véhicule. Le Groupe de l'enlèvement des explosifs a été appelé en renfort de Vancouver.

Photo : Radio-Canada

La scène de la fusillade à Saanich, dans l'île de Vancouver, est restée fermée aux véhicules et aux passants dans la nuit de mardi à mercredi, selon la police de Saanich. « Le Groupe de l'enlèvement des explosifs est toujours sur place. Les résidences et les commerces sont toujours évacués », a affirmé la force policière dans un gazouillis mardi, à 21 h.

Lors d'un point de presse à 16 h HAP, le chef de police de Saanich, Dean Duthie, a confirmé qu'un engin possiblement explosif trouvé dans une voiture était à l'origine de l'évacuation. Une équipe anti-explosif a été appelée en renfort de Vancouver pour le désamorcer ou le faire détonner en toute sécurité.

Les policiers ont fermé un secteur situé entre North Dairy Road au sud, Cedar Hill Cross Road au nord, Richmond Road à l'est et Ceder Hill Road à l'ouest.

Un vol de banque mortel

C'est un appel reçu vers 11 h mardi et signalant la présence de deux personnes armées et portant des gilets pare-balles dans une succursale de la BMO, au 3616, rue Shelbourne qui a mené au déploiement des policiers.

Un passant a capturé quelques images de l'intervention des policiers lors du braquage qui a eu lieu le 28 juin dans le de Saanich dans l'île de Vancouver.

Il y a eu un échange de coups de feu. Plusieurs personnes ont été blessées. Merci de continuer à éviter le secteur, a déclaré la police de Saanich dans un gazouillis publié à 12 h 06.

L'intervention s'est soldée par la mort des deux suspects. Six policiers ont été blessés et, à 16 h mardi, trois d'entre eux étaient toujours au bloc opératoire.

Vers 13 h 34, les policiers ont évacué les résidences et les commerces du quartier en raison de la découverte d'un engin possiblement explosif dans un véhicule.

À 15 h 45, un ordre de s'abriter sur place était publié pour le secteur, car les policiers soupçonnaient la présence d'un troisième suspect.

Neuf véhicules de police sont garés et de nombreux policiers sont rassemblés dans une zone délimitée par un ruban interdisant l'accès au public. Un véhicule blindé se trouve au centre de la scène.

Les policiers sont intervenus en grand nombre après que des hommes armés eurent été signalés dans une banque de Victoria.

Photo : Radio-Canada

Les policiers ont alors demandé aux témoins de leur intervention de ne pas donner d'information sur leurs déplacements et leurs activités dans les réseaux sociaux.

Nous avons fouillé le secteur et nous n'avons rien trouvé indiquant la présence d'un troisième suspect. Le secteur reste fermé, car nous continuons à nous occuper de l'engin possiblement explosif, a expliqué la police de Saanich dans un gazouillis publié à vers 18 h pour annoncer la levée de l'ordre de s'abriter sur place.

Des vidéos amateurs étonnantes

Dans une vidéo YouTube publiée par SteezieBrosHD vers 12 h 30, un groupe de policiers en équipement protecteur, armés et accompagnés d'un chien, se lancent à l'assaut en longeant un trottoir devant un commerce. Quelques secondes plus tard, on peut entendre des coups de feu qui s'enchaînent pendant de longues secondes.

Un groupe de policiers s'élance le long d'un trottoir devant un restaurant.

Des policiers s'élancent pour leur intervention.

Photo :  SteezieBrosHD (YouTube)

Cleo Gagner se trouvait à quelques pas de la banque en compagnie de son fils. Quarante ou cinquante coups de feu. Les sons étaient différents, certains venaient clairement d'un fusil semi-automatique, dit-elle.

« C’était terrifiant. Je n’ai jamais entendu autant de coups de feu. »

— Une citation de  Cleo Gagner, témoin de la fusillade

La vidéo prend fin après 46 secondes quand la personne qui filme les policiers se cache derrière le dossier du siège de son véhicule pour se protéger des coups de feu. La vidéo a été mise en vente par son auteur et a ensuite été supprimée du compte YouTube.

La police de Saanich demande d'ailleurs aux personnes qui ont des images ou des vidéos de l'intervention de les téléverser sur un site de collecte de preuves (Nouvelle fenêtre) (en anglais) ouvert pour l'enquête.

D'autre part, le Bureau des enquêtes indépendantes (IIO) de la Colombie-Britannique a ouvert une enquête, comme le lui impose son mandat quand des personnes sont blessées ou tuées lors d'une intervention policière.

Une journée difficile

Un homme en uniforme devant le poste de police de Saanich.

Le chef de police de Saanich, Dean Duthie, a confirmé en point de presse mardi après-midi que les deux suspects avaient été tués par des policiers.

Photo : Radio-Canada

Les deux suspects ont été tués par des policiers, et six policiers ont été blessés lors de l'intervention, a expliqué le chef de la police de Saanich, Dean Duthie, dans son point de presse de 16 h.

Trois des policiers blessés sont membres des forces de l'ordre de Saanich, et les trois autres, de celles de Victoria. Trois des policiers blessés étaient au bloc opératoire au moment du point de presse. Tous sont membres du groupe tactique d'intervention de la région de Victoria (GVERT).

À l'heure actuelle, nous ne pensons pas que des employés de banque, des clients de la banque ou des passants aient subi des blessures physiques, a expliqué Dean Duthie, ajoutant que les tireurs étaient lourdement armés.

« C’est une journée très difficile. C'est un événement qui secoue une communauté. »

— Une citation de  Dean Duthie, chef de la police de Saanich

En 27 ans de service, Dean Duthie n'a jamais vu une telle situation. Il dit avoir reçu des coups de téléphone de soutien de la part d’autres chefs de police de la Colombie-Britannique.

Les politiciens réagissent

Le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, avait prévu un point de presse à 13 h 30 pour annoncer qu'il démissionnera à l'automne. Il a offert ses pensées aux familles des personnes touchées par la violence dans sa communauté de l’île de Vancouver. Sa circonscription est voisine de celle où a eu lieu la fusillade.

Dans la soirée, le ministre de la Sécurité publique et solliciteur général, Mike Farnworth, a publié la déclaration suivante au nom du gouvernement provincial : Chaque jour et au péril de leur vie, les policiers protègent nos communautés. [Les événements] d'aujourd'hui sont un rappel du rôle critique des policiers pour la sécurité de nos communautés. Mon gouvernement et moi-même apprécions énormément leur courage, leur professionnalisme et leur engagement.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a publié un message sur Twitter : Comme beaucoup de gens dans tout le pays, je suis choqué et attristé par la violence survenue à Saanich, en Colombie-Britannique. Mes pensées accompagnent les policiers qui ont été blessés dans la fusillade d'aujourd'hui et leurs collègues qui ont affronté le danger pour protéger les gens.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !