•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le fédéral investit 3 M$ dans la sécurité des résidences pour aînés du Nunavut

Le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, lors d'une conférence de presse à Iqaluit, le 28 juin 2022.

Le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, était de passage à Iqaluit, mardi, pour annoncer un financement de 3 millions de dollars qui doit aider à prévenir et contrôler les infections respiratoires dans les établissements pour aînés du territoire.

Photo : La Presse canadienne / Dustin Patar

Une nouvelle entente entre le gouvernement fédéral et celui du Nunavut promet d’ajouter 3 millions de dollars de fonds fédéraux aux plans d’amélioration de la santé dans les résidences pour aînés du territoire.

L’annonce a été faite mardi, à Iqaluit, par le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, et son homologue territorial, John Main.

À travers cette entente, le Nunavut sera en mesure d’investir davantage pour appuyer nos travailleurs de la santé au territoire, améliorer les infrastructures et soutenir la prévention et le contrôle des infections, a déclaré le ministre Duclos.

Le financement provient d’une enveloppe d’un milliard de dollars de 2020 destinée au fonds pour la sécurité des soins de longue durée. Il servira notamment à acheter des purificateurs d’air pour les cinq établissements de soins de longue durée du territoire, de l’équipement médical ainsi que des poignées de porte et des interrupteurs antimicrobiens. Selon le ministre territorial, cet équipement permettra de limiter les risques de transmission de virus dans les résidences.

Une première cargaison de purificateurs d'air à filtre HEPA a été livrée cette semaine et est maintenant installée dans la résidence pour aînés d'Iqaluit.

L’âge des système de filtration de l’air des cinq établissements dont nous disposons à travers le territoire diffère, a mentionné le ministre John Main.

Le ministre de la Santé du Nunavut, John Main, lors d'une conférence de presse à Iqaluit, le 28 juin 2022.

Le ministre de la Santé du Nunavut, John Main, croit que le financement fédéral est le bienvenu, bien qu’il reconnaisse le travail qu'il reste à faire au territoire pour améliorer les soins aux aînés.

Photo : La Presse canadienne / Dustin Patar

Pallier le manque de travailleurs de la santé

Le financement doit aussi servir à l’embauche de personnel médical et couvrir les coûts découlant des heures supplémentaires. La crise du secteur de la santé est une crise des travailleurs de la santé à travers le Canada et elle touche particulièrement le Nunavut, a affirmé le ministre Duclos.

Le manque de personnel médical à l’échelle nationale a particulièrement affecté le Nunavut et continue de s’y faire sentir. D’ici au mois de septembre, plusieurs centres de santé du territoire sont fermés temporairement en raison d’un manque de personnel. Au 1er juin, il manquait la moitié du personnel infirmier permanent à l’échelle territoriale, selon le ministère de la Santé.

Des voitures et des quatre-roues sont stationnés devant le nouveau bâtiment du centre de santé de Sanikiluaq, en octobre 2021.

Le centre de santé de Sanikiluaq fait partie des centres de santé qui ont fermé temporairement leurs portes au cours de l'été 2021 en raison de la pénurie d'infirmières.

Photo : CBC / David Gunn

Soins aux aînés

L’enjeu des soins aux aînés suscite de nombreuses inquiétudes aux quatre coins du territoire. Pétition, campagne de financement, manifestation silencieuse : bon nombre de Nunavummiut ont élevé leur voix au cours des derniers mois pour presser le gouvernement du Nunavut de soutenir davantage les aînés et d'éviter de les transférer dans le sud du pays.

Depuis son élection, au mois d’octobre, le gouvernement territorial a promis d’en faire l’une de ses priorités.

En conférence de presse, le ministre Jean-Yves Duclos a comparé la situation à une tragédie et s’est engagé à ce que son gouvernement offre plus d’investissements pour soutenir les aînés du territoire au cours des prochains mois.

« Nous avons besoin de plus d'infrastructures pour les aînés du Nunavut. Nous avons besoin de plus de lits et de plus d'espace. Nous allons dans la bonne direction, mais nous avons une tonne de travail à faire. »

— Une citation de  John Main, ministre de la Santé du Nunavut

Les résidences pour aînés d’Iqaluit et d’Arviat sont les deux établissements du Nunavut qui accueillent des personnes âgées qui ont des problèmes de santé chroniques susceptibles de se détériorer ou qui ont besoin de soins mineurs. Il existe aussi trois centres de soins de longue durée, situés à Cambridge Bay, à Igloolik et à Gjoa Haven. Au total, ces cinq établissements comptent 44 lits, selon le ministère territorial de la Santé.

Un établissement de soins de longue durée qui comportera 24 lits est aussi en chantier à Rankin Inlet, dans la région de Kivalliq.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !