•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les hôpitaux de Québec se préparent à la venue du pape

Une ambulance circule dans une rue.

Des équipes d'ambulanciers de Québec accompagneront le souverain pontife 24 heures sur 24.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Les préparatifs sont entamés dans le réseau de la santé afin de s'assurer que la visite du souverain pontife se déroule sans encombres.

Le pape François sera dans la Capitale-Nationale du 27 au 29 juillet pour rencontrer des membres des Premières Nations, il va également présider une messe à Sainte-Anne-de-Beaupré.

Des milliers de personnes sont attendues sur les plaines d'Abraham pour écouter une retransmission de la messe.

En plein été, le contexte pourrait être favorable aux coups de chaleur et évanouissements, surtout lorsqu'on sait que les fidèles du pape sont souvent plus âgés.

Le défi logistique est imposant, des rencontres préparatoires entre le CIUSSS de la Capitale-Nationale et différents acteurs du milieu de la santé ont eu lieu au cours des dernières semaines.

Dès qu'on a un rassemblement de masse, nous c'est sûr qu'on calcule qu'il y a un risque plus élevé d'incidents qui pourraient se produire et qui pourraient générer une clientèle plus abondante dans nos urgences, dans nos hôpitaux, explique Jean-Thomas Grantham, porte-parole du CHU de Québec-Université Laval.

À un mois de l'arrivée du pape, difficile d'évaluer combien de personnes viendront à Québec pour assister à l'évènement, mais le nombre pourrait bien se chiffrer dans la dizaine de milliers.

Inévitablement, il y aura des ajouts d'effectifs ambulanciers, constate Jean-François Roy, directeur adjoint régional aux opérations de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec (CTAQ).

Jean-François Roy, directeur adjoint régional aux opérations de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec (CTAQ)

Plus il y aura de visiteurs à Québec, plus les effectifs ambulanciers qui devront être déployés seront nombreux, indique Jean-François Roy.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

« On se prépare en conséquence pour avoir les effectifs pour pouvoir répondre selon la situation »

— Une citation de  Jean-Thomas Grantham, porte-parole du CHU de Québec Université Laval.

Santé précaire

La santé du pape requiert aussi une surveillance supplémentaire.

Âgé de 85 ans, le souverain pontife se déplace en chaise roulante en raison d'une blessure au genou.

Dès le moment où il posera les pieds à Québec, entre une et deux équipes d'ambulanciers le suivront en permanence 24 heures sur 24, selon Jean-François Roy.

Le pape François entre en fauteuil roulant dans la salle Paul VI au Vatican.

Le pape François entre en fauteuil roulant dans la salle Paul VI au Vatican, le 24 mai 2022.

Photo : AP / Gregorio Borgia

Ce type de tâche n'arrive pas fréquemment.

Lors du G7 dans Charlevoix en 2018, jusqu'à 100 ambulanciers étaient prêts à intervenir en cas de problèmes.

Avec les informations de Pierre -Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !