•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Clocher de l’église Saint-Sauveur : début des travaux au printemps 2023

Le clocher décapité de l'église Saint-Sacrement, à Québec.

Le clocher devrait être rénové au printemps 2023, indique la paroisse qui en assure la gestion. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Raymond Routhier

Jérémie Camirand

Les travaux pour rénover le clocher de l’église Saint-Sauveur à Québec devraient débuter au plus tard au printemps 2023.

L’automne dernier, la paroisse Sainte-Marie-de-l’Incarnation a reçu une subvention de 1,5 million de dollars de la part de la Ville de Québec pour rénover le clocher. Ce coup de pouce financier couvre près de 95 % des coûts, indique le curé de la paroisse, Michel Drouin. 

La communauté va mettre le 80 000 $ qui avait été ramassé, ce qui équivaut à peu près à 5 % des travaux, explique-t-il.

Si les principaux travaux ont lieu au printemps, il pourrait y avoir quelques travaux préliminaires dans les prochains mois. Présentement, la paroisse en est à concevoir les plans nécessaires aux rénovations dans le but d’aller en soumission d’ici la fin de l’été. 

Une partie du clocher est toujours déposée sur le bord de la rue des Oblats.

Une partie du clocher de l'église a trouvé refuge sur le bord de la rue des Oblats.

Photo : Radio-Canada / Raymond Routhier

Le clocher a longtemps été menacé de disparition. La paroisse a d’ailleurs voulu ne jamais la rénover. Cependant, sans un clocher en bon état, l’église Saint-Sauveur aurait perdu sa valeur exceptionnelle aux yeux de la Ville de Québec.

Pour nous, pour la fabrique comme telle, pour le fonctionnement de l’église, ce n’est pas nécessairement un plus pour nous. Je ne suis pas sûr que ça va apporter plus de monde, plus de donateurs que la flèche soit réinstallée, estime le curé.

Avec l’aide de l’administration municipale, la paroisse a donc accepté d’effectuer des travaux pour replacer le clocher. 

Je l’ai toujours dit, depuis le début, que le toit a besoin [d’entretien], les fenêtres ont besoin, la maçonnerie a besoin, poursuit M. Drouin. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !