•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba veut rendre le sport plus inclusif et sécuritaire pour ses élèves

De gauche à droite :  Andrew Smith, ministre provincial du Sport, de la Culture et du Patrimoine,  Janet McMahon, présidente-directrice générale de Sport Manitoba, Sheldon Kennedy, cofondateur de Respect Group, Wayne Ewasko,  ministre de l'Éducation et de l'Apprentissage de la petite enfance et le député Obby Khan, dans un gymnase à Winnipeg, le 28 juin 2022.

De gauche à droite : Andrew Smith, ministre provincial du Sport, de la Culture et du Patrimoine, Janet McMahon, présidente-directrice générale de Sport Manitoba, Sheldon Kennedy, cofondateur de Respect Group, Wayne Ewasko, ministre de l'Éducation et de l'Apprentissage de la petite enfance et le député Obby Khan, lors d'une annonce pour rendre le sport plus sécuritaire au Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Julien Sahuquillo

Le gouvernement du Manitoba prend des moyens pour rendre le sport amateur plus sécuritaire. Il développera et implantera le Projet pour une pratique du sport plus sûre, dans les écoles de la province, pour les élèves de la maternelle à la 12e année.

Le programme conçu en partenariat avec Sport Manitoba s'appuie sur trois piliers.

Il misera sur la communication pour favoriser la prévention, le partage de stratégies de prévention ainsi que la mise en place de services de soutien pour répondre aux cas de maltraitance envers les athlètes.

Le gouvernement du Manitoba injecte 250 000 $ pour que cette initiative voie le jour.

En plus de la campagne de sensibilisation dans les écoles, davantage de prévention sera faite auprès des athlètes, entraîneurs, arbitres et tous ceux qui gravitent autour du sport amateur pour faire connaître les ressources offertes.

La majorité d'entre nous, nous sommes parents et nous pouvons comprendre l'importance d'une telle initiative. Comme participants dans le sport amateur, nous voulons un environnement sécuritaire pour nos enfants, a lancé le ministre du Sport, de la Culture et du Patrimoine, Andrew Smith, lors d'une conférence de presse, mardi.

« Comme ancien athlète olympique en haltérophilie, j'ai vu des choses qui aujourd'hui ne sont plus acceptables. Et je suis heureux qu'aujourd'hui ce ne soit plus toléré ni acceptable. »

— Une citation de  Andrew Smith, ministre du Sport, de la Culture et du Patrimoine du Manitoba.

De plus, les entraîneurs impliqués dans le sport scolaire et tout le personnel scolaire devront suivre une formation en ligne d'ici le 28 février 2023.

La formation sera offerte par Respect Group, un organisme qui vise à donner les moyens de reconnaître et de prévenir l'intimidation, le harcèlement et la discrimination dans le sport.

Être un enseignant, c'est un rôle d'influence. Dans la plupart des cas, c’est l'une des seules personnes de confiance dans la vie de ces enfants, affirme un des cofondateurs de Respect Group, Sheldon Kennedy.

On doit être capable de leur donner les connaissances, les outils et la confiance pour faire face à ces enjeux, poursuit l'ancien joueur de hockey, confronté à des sévices sexuels par un entraîneur lors de sa carrière junior.

En mai, Sport Law et Sport Manitoba s'associaient pour protéger les athlètes. Ces deux organisations voudraient faire adopter un code de conduite à la centaine d'organismes sportifs de la province. Il est également envisagé de vérifier davantage les antécédents des entraîneurs et des bénévoles.

Dans l'élaboration de ce nouveau cadre, Sport Manitoba indique qu'elle consultera les communautés du Nord, les communautés rurales ainsi que les populations marginalisées pour répondre aux besoins de tous.

Sport Manitoba a également rappelé la mise en place d'une ligne téléphonique confidentielle de soutien afin que les personnes victimes ou témoins d’un comportement répréhensible puissent faire part de leurs préoccupations et soient orientées vers la ressource appropriée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !