•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un sous-variant d’Omicron bientôt dominant en Ontario

Une main gantée tient un tube avec l'indication Omicron variant.

Le sous-variant d'Omicron BA.5 sera bientôt dominant. (Archives)

Photo : getty images/istockphoto / DMEPhotography

Radio-Canada

Selon les responsables du Groupe consultatif scientifique ontarien de lutte contre la COVID-19, un sous-variant d'Omicron sera bientôt dominant dans la province.

Le taux de croissance du sous-variant BA.5 a dépassé celui de toutes les lignées précédentes du virus, peut-on lire dans un récent rapport de Santé publique Ontario (SPO).

Le Dr Fahad Razak, directeur scientifique du Groupe, a déclaré qu'il y avait lieu de s'inquiéter. Il est interniste à Unity Health Toronto et a déclaré que le variant contourne l'immunité, que celle-ci provienne d'un vaccin, d'une infection antérieure ou des deux. Cette immunité serait beaucoup plus faible qu'avec les précédents sous-variants d’Omicron, tels BA.1 et BA.2.

Le vaccin ne confère pas une grande protection contre le BA.5, a déclaré le Dr Razak à l'émission Metro Morning de CBC Radio mardi.

Le BA.5 a suffisamment muté pour présenter au système immunitaire une surface différente qu'il ne reconnaît pas, et c'est là le problème.

En date du 17 juin, un peu plus de 18 % des personnes ayant reçu deux doses du vaccin contre la COVID-19 et qui ont été hospitalisées en raison du virus avaient contracté le sous-variant BA.5, selon les données de SPO.

Lente augmentation

Les dernières données sur les eaux usées affichées sur le tableau de bord du site web du Groupe montrent une augmentation des infections dans la province. Le Dr Razak a déclaré que l'augmentation du niveau d'infection observée au cours des dernières semaines est significative, bien que moins forte qu'auparavant.

Il exhorte les Ontariens à continuer de porter un masque dans les endroits à risque élevé, comme les transports en commun, les bureaux et les centres commerciaux.

Il s'agit de prendre les mesures individuelles que vous pouvez pour réduire le risque là où vous le pouvez.

De nouveaux vaccins pourraient être offerts

Le Dr Razak a déclaré que les personnes qui ont reçu leurs troisième et quatrième doses de vaccin bénéficient toujours d'une très forte protection contre les symptômes graves. Il a toutefois fait remarquer que les responsables de la santé ne disposent pas de suffisamment d'information pour savoir si le sous-variant BA.5 est plus grave que les autres.

Les vaccins bivalents, une nouvelle génération de vaccins actuellement en cours d'élaboration, offriront une meilleure protection contre les sous-variants, a déclaré le Dr Razak.

Les vaccins bivalents, qui comportent deux composants pour déclencher deux parties différentes du système immunitaire contre deux surfaces différentes du virus, pourraient être proposés à l'automne, a précisé le Dr Razak.

Même si vous recevez une quatrième dose, allez-y en sachant que vous devrez peut-être recevoir un des nouveaux vaccins bivalents dès l'automne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !