•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Joanne Lamoureux à la tête du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke

Le Centre Culturel de l'Université de Sherbrooke.

Le Centre Culturel de l'Université de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Bertrand Galipeau

Radio-Canada

Joanne Lamoureux remplace Mario Trépanier à la tête du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke depuis le mois de mai. Elle est devenue la première femme à diriger l'endroit en 58 ans d'histoire.

Formée en arts et communications à l'Université du Québec à Montréal, Mme Lamoureux a grandi à Sherbrooke. Au cours de sa carrière, elle a notamment travaillé pour le groupe Juste pour Rire. Elle affirme que c'est avec bonheur qu'elle succède à Mario Trépanier.

Mario a fait un très beau travail de diversification de notre offre. On est très fort en humour, en musique, on a de très beaux événements en chant et chorale qui s'en viennent cette semaine. Il pousse désormais aussi davantage la danse, le théâtre et le cirque, alors cette diversité-là m'inspire énormément, a-t-elle indiqué au micro de Par ici l'info, mardi.

« Je suis dans la continuité, dans l'exécution et dans la mise en application des orientations de la politique culturelle et artistique de l'université. »

— Une citation de  Joanne Lamoureux, nouvelle directrice générale du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke

La nouvelle directrice générale est très attachée à la région, particulièrement au Centre culturel de l'Université de Sherbrooke.

Mes parents sont encore ici, mes sœurs sont ici et ma plus jeune fille a décidé de faire carrière à Sherbrooke. Quand j'ai vu cette ouverture de poste, j'ai sautée sur l'occasion. J'ai dansé pendant plusieurs années, à plusieurs reprises sur la scène de la salle Maurice-O'Bready. Pour moi, c'est comme un retour aux sources.

La principale intéressée souhaite également donner sa couleur au Centre culturel de l'Université.

On a un plan stratégique qui est en train de se mettre en place. On va être tenté de diversifier les accès à la culture et aux arts. Il y a aussi tous les aspects de la numérisation, de l'intelligence d'affaires. On veut l'utiliser davantage et comprendre comment parler aux différents publics à différents moments.

Mario Trépanier, qui a été directeur général pendant 14 ans, avait annoncé son départ en janvier dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !