•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Double meurtre à Dieppe : la GRC détient des bijoux qui appartiendraient aux victimes

Une breloque.

Cette breloque aurait appartenue à Rose-Marie Saulnier.

Photo : Gracieuseté : GRC

Radio-Canada

La GRC recherche des informations liées à deux bijoux qui pourraient avoir un lien étroit avec les meurtres de Rose-Marie et Bernard Saulnier, en 2019, à Dieppe au Nouveau-Brunswick.

Le Groupe des crimes majeurs de la GRC désire obtenir des éléments au sujet d’un bracelet à breloques pour femme et une chaîne en or pour homme.

Les corps sans vie de Bernard Saulnier, 78 ans, et de Rose-Marie Saulnier, 74 ans, ont été découverts dans leur résidence de la rue Amirault, de Dieppe, le 7 septembre 2019.

Selon le caporal Hans Ouellette, porte-parole pour les relations médiatiques avec la GRC du Nouveau-Brunswick, ces deux bijoux auraient appartenu aux victimes.

La GRC enquête et étudie chacune des pistes avec soin, dont plusieurs en lien avec des informations fournies par le public, a-t-il laissé savoir.

Le Détachement de Keswick de la GRC a été appelé à enquêter sur un incendie suspect déclaré dans une résidence de la route 635, à Lake George, le 19 mai 2020.

Un bracelet en or.

Ce bracelet en or aurait appartenu à Bernard Saulnier.

Photo : Gracieuseté : GRC

En se fondant sur l'enquête initiale effectuée sur les lieux, un mandat de perquisition a été obtenu et a mené à la saisie d'une importante quantité de drogues et d'armes à feu. Pendant la perquisition sur la propriété, la police a aussi trouvé les restes d'un feu de bois dans un foyer. Plusieurs articles ont été récupérés dans le foyer, dont un bracelet à breloques pour femme.

« D'après certains développements dans l'enquête, nous avons des raisons de croire que ce bracelet appartenait à Rose-Marie Saulnier. Nous en avons parlé à sa famille. Nous faisons maintenant appel au public pour nous aider à confirmer que le bracelet lui appartenait afin de faire avancer l'enquête.  »

— Une citation de  Caporal Hans Ouellette, GRC du Nouveau-Brunswick

Il s'agit d'un bracelet à maillons de chaîne en or d'une longueur de 18,5 cm (7,28 po) sur lequel plusieurs breloques sont attachées : un cœur, une croix et une ancre en argent; la porte du Fort Garry de Winnipeg; le mot Mayan; le mot Hawaii ; les chutes Niagara; un gardien de but de hockey et les mots Thank You .

Le bracelet a une signification très personnelle et est unique, poursuit le caporal Ouellette. Nous voulons parler à quiconque pourrait nous aider à confirmer qu'il appartenait à Rose-Marie Saulnier. Il pourrait s'agir d'une personne qui se souvient de l'avoir vu à son bras, d'une personne qui a de l'information au sujet des breloques ou même d'un employé d'une bijouterie où une des breloques a été achetée.

Au cours de l'enquête, la police a aussi trouvé une chaîne en or pour homme. Les enquêteurs ont des raisons de croire qu'elle appartenait à Bernard Saulnier. Ils cherchent aussi à parler à toute personne qui pourrait confirmer que c'est bien le cas.

À la fin mai, la GRC a publié les photos d'une voiture Hyundai Sonata grise 2013 qu'elle pense impliquée dans le double meurtre du couple.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !