•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le directeur général des élections de T.-N.-L. est suspendu

Bruce Chaulk se tient devant le quartier général de l'agence.

Bruce Chaulk, directeur général des élections de Terre-Neuve-et-Labrador

Photo : La Presse canadienne / Paul Daly

Le gouvernement provincial suspend le directeur général d'Élections Terre-Neuve-et-Labrador, Bruce Chaulk, à la suite d’une enquête du protecteur du citoyen sur l’environnement de travail toxique à l'agence.

L’enquête n'a pas encore été rendue publique et le ministre de la Justice, John Hogan, n’a pas voulu divulguer les allégations détaillées dans le document.

Mais il explique qu'elles sont suffisamment sérieuses qu’il a fallu suspendre le directeur général des élections et entamer une révision des allégations et de l’information dans le rapport.

M. Hogan explique que l’enquête porte sur des problèmes de ressources humaines et qu'il faut protéger la vie privée de Bruce Chaulk et des travailleurs interrogés par le protecteur du citoyen dans les mois suivants les dernières élections rocambolesques.

Radio-Canada a rapporté en mai que plusieurs employés d’Élections Terre-Neuve-et-Labrador auraient été interrogés par le protecteur du citoyen dans le cadre d’une enquête. Plusieurs députés ont indiqué que l'enquête portait sur un environnement de travail toxique à l’agence.

John Hogan.

John Hogan est ministre de la Justice de Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Le rapport d’enquête a été reçu par le bureau du premier ministre plus tôt ce mois-ci. Mais il a été soumis au président de la Chambre il y a environ trois mois, selon le chef par intérim du NPD.

Le gouvernement libéral dit avoir transmis le rapport complet et non caviardé à la commission d’administration de la Chambre d'assemblée, un comité composé de membres des trois partis politiques qui est chargé de superviser les agents parlementaires.

La pancarte du bureau d'Élections Terre-Neuve-et-Labrador, à Saint-Jean.

L'affiche du bureau d'Élections Terre-Neuve-et-Labrador, à Saint-Jean

Photo : Radio-Canada / Josée Basque

Bruce Chaulk sera payé pendant sa suspension

Mardi en matinée, la commission a recommandé au gouvernement de suspendre M. Chaulk et d’entamer une révision indépendante des conclusions du rapport du protecteur du citoyen.

M. Chaulk sera payé pendant sa suspension, qui restera en vigueur jusqu’à ce qu’une enquête sur les conclusions du rapport soit terminée, selon le ministre Hogan.

Le rapport est déjà écrit alors il faut aller rapidement. Ce nouveau processus indépendant a pour but de voir ce qu’on fait avec ce rapport, quelles sont les recommandations et quelles sont les prochaines étapes, affirme Jim Dinn, chef par intérim du NPD.

Jim Dinn.

Jim Dinn est chef par intérim du Nouveau Parti démocratique de Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Le chef par intérim du Parti progressiste-conservateur, David Brazil, croit que la suspension de M. Chaulk est la bonne décision et dit attendre avec impatience les recommandations de la commission d'administration.

Travis Wooley, l’actuel numéro deux à Élections Terre-Neuve-et-Labrador, devient directeur général par intérim de l’agence.

Bruce Chaulk est aussi suspendu en tant que commissaire aux normes législatives, un agent qui s'assure que les députés provinciaux respectent, par exemple, leurs obligations en matière de divulgation financière.

Ann Chafe, l'ancienne cheffe de la Commission de la fonction publique, qui a récemment pris sa retraite, occupera temporairement ces fonctions.

Élections Terre-Neuve-et-Labrador n'a pas voulu commenter la suspension de Bruce Chaulk.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !