•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ghislaine Maxwell écope de 20 ans de prison pour une série de crimes sexuels

Jeffrey Epstein serre Ghislaine Maxwell, souriants tous les deux, lors d'un événement mondain.

Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell.

Photo : Getty Images / Patrick McMullan

Anaïs Brasier

Ghislaine Maxwell, ancienne compagne et collaboratrice de Jeffrey Epstein, a été condamnée à 20 ans de prison pour une série de crimes sexuels, dont le trafic de filles mineures. Elle devra aussi payer une amende de 750 000 $ et suivre une thérapie.

Ghislaine Maxwell, ancienne figure de la jet-set internationale, a été jugée coupable en décembre 2021 par le tribunal fédéral de Manhattan d'une série de crimes sexuels, dont le trafic de jeunes filles mineures entre 1994 et 2004, au bénéfice de son ancien compagnon Jeffrey Epstein, qui s'est suicidé en prison en août 2019.

Les procureurs plaidaient pour une peine d'au moins 30 ans de prison, insistant sur le fait que l'accusée ne montrait aucun remords. Ces jeunes filles avaient des rêves et [Ghislaine Maxwell] s'est servi de ces rêves pour abuser d'elles, a déclaré la procureure Alison Moe. C'était son choix et les conséquences doivent être significatives.

Les avocats de Mme Maxwell demandaient plutôt une peine de 5 ans et 3 mois, arguant qu'elle sert de bouc émissaire pour les crimes de Jeffrey Epstein et qu'elle avait déjà passé beaucoup de temps en prison.

Un rôle central, relatent les victimes

Plusieurs victimes ont été entendues durant son procès, alléguant plutôt que Ghislaine Maxwell avait un rôle central dans les abus qu'elles ont subis de la part de Jeffrey Epstein.

Une victime connue sous le nom de Kate, mais qui désire garder l'anonymat, s'est dite fière d'avoir contribué à rendre Mme Maxwell responsable de ses actions.

« Aujourd'hui, je peux regarder Ghislaine et lui dire que je suis devenue la femme que je suis malgré ses efforts pour me faire sentir impuissante et insignifiante. »

— Une citation de  Kate, une victime
Sarah Ransome et Elizabeth Stein, victimes des abus de Jeffrey Epstein, main dans la main, marchant vers le tribunal.

Les victimes Sarah Ransome et Elizabeth Stein étaient présentes pour entendre la peine imposée à Ghislaine Maxwell mardi.

Photo : Reuters / BRENDAN MCDERMID

Nous vivrons toujours avec la honte qu'elle nous a infligée, a quant à elle déclaré Annie Farmer, une autre victime, la voix tremblante.

Quatre victimes, dont Annie Farmer est la seule à avoir accepté d'être identifiée, ont témoigné en cour, alléguant avoir été agressées par durant les années 1990 et 2000 dans les résidences de Floride, de New York, du Nouveau-Mexique et des îles Vierges de Jeffrey Epstein.

Elles ont décrit comment l'accusée les avait charmées, notamment avec des cadeaux et leur promettant que son partenaire, Epstein, pourrait les aider à réaliser leurs rêves. Elle les a ainsi convaincues de faire des massages au multimillionnaire qui ont rapidement pris une tournure sexuelle.

Une d'entre elles avait 14 ans au moment des faits.

Le plus grand regret de ma vie

Ghislaine Maxwell a elle-même pris la parole mardi après-midi, exprimant son regret d'avoir rencontré Jeffrey Epstein, qu'elle a décrit comme un homme manipulateur, rusé et contrôlant, qui a trompé tout le monde autour de lui. Elle s'est aussi dite désolée pour la douleur subie par les victimes. Avoir rencontré Jeffrey Epstein est le plus grand regret de ma vie.

Un dessin du tribunal.

Ghislaine Maxwell a assisté à l'audience en uniforme de détenue.

Photo : Reuters / JANE ROSENBERG

L’arrestation et les accusations portées contre Jeffrey Epstein, multimillionnaire avec des amis hauts placés, a été un des cas les plus médiatisés du mouvement #MoiAussi.

La peine maximale a été réduite de 65 à 55 ans de prison parce que la juge Alison Nathan a annulé les verdicts de culpabilité sur deux chefs d'accusation, estimant qu'ils se chevauchaient.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !