•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De Québec à Natashquan, 1000 kilomètres à vélo pour dénoncer les féminicides

Marielle Bouchard pose sur son vélo.

Marielle Bouchard a décidé de parcourir 1000 kilomètres en trois jours pour sensibiliser la population aux féminicides.

Photo : Radio-Canada / Mireille Roberge

Jérémie Camirand

Marielle Bouchard va parcourir 1000 kilomètres entre Québec et Natashquan en moins de trois jours dans le but de dénoncer les féminicides.

En 2021, 26 femmes ont été victimes de féminicides au Québec. Marielle Bouchard, qui travaille auprès du Regroupement des femmes sans emploi du Nord (ROSE) de Québec, a pu constater la montée fulgurante des cas de violence conjugale dans la région depuis le début de la pandémie. 

Il y a beaucoup d’angles morts concernant les féminicides. On n’a pas encore tout dit sur ce sujet-là. En fait, c’est un peu ça l’intention aussi, c’est qu’on en parle plus, qu’on parle aussi des femmes les plus vulnérables, explique Mme Bouchard. 

Marielle Bouchard s'accroupit pour effectuer des vérifications sur son vélo.

Dans le cadre de son périple, Marielle Bouchard amasse des fonds qui seront remis à La Maison de Marthe, un organisme qui accompagne les femmes ayant un vécu en lien avec la prostitution dans leur rétablissement.

Photo : Radio-Canada / Mireille Roberge

Ce constat l’a donc menée à planifier ce périple. Le 27 juillet, elle enfourchera son vélo afin de sensibiliser la population à la situation de toutes les femmes vulnérables. 

Avec ce projet-là, je veux mettre en lumière la réalité des femmes qui vivent de l'exploitation sexuelle, il y a aussi les femmes autochtones qui sont surreprésentées dans les féminicides. Il y a toutes sortes de situations sur lesquelles on n'a pas encore beaucoup mis la lumière, croit la cycliste amatrice. 

Marielle Bouchard amasse également des fonds. Ils seront remis dans leur totalité à l’organisme La Maison de Marthe qui accompagne les femmes ayant un vécu en lien avec la prostitution dans leur rétablissement.

Avec les informations de Mireille Roberge.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !