•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Église Saint-Charles-Garnier : des citoyens se mobilisent

L'église Saint-Charles-Garnier

L'église Saint-Charles-Garnier devrait être un immeuble patrimonial, pense un groupe de citoyens de Sillery.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Mercier

Jérémie Camirand

Un groupe de citoyens de Sillery demande au ministère de la Culture et des Communications que l’église Saint-Charles-Garnier fasse son entrée dans le classement des immeubles patrimoniaux de la province.

Un groupe de citoyens et des représentants du ministère se sont rencontrés à ce sujet, mardi après-midi. Une rencontre fructueuse, estime l'ancien maire de la Ville de Sillery, Paul Shoiry

On a senti certainement une grande ouverture de leur part, une grande écoute, avoue-t-il.

Au mois de mai dernier, la paroisse Bienheureuse-Dina-Bélanger, chargée de la gestion de l’église, a annoncé vouloir changer la vocation de l'église.

Dans la demande acheminée au gouvernement, les citoyens mentionnent que l'église Saint-Charles-Garnier a une cote de supérieure à exceptionnelle et abrite de nombreux trésors qui doivent rester au Québec, ou qui ne peuvent être déménagés.

L'architecture, les qualités acoustiques du bâtiment et les œuvres d'art qui y sont présentes ne sont que quelques-unes des raisons qui ont poussé M. Shoiry et cinq autres citoyens à faire une demande officielle au gouvernement du Québec.

Paul Shoiry, en studio

L'ancien maire de la Ville de Sillery, Paul Shoiry, fait partie des citoyens qui réclament du ministère de la Culture et des Communications le classement de l'église parmi les bâtiments patrimoniaux. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Simon Fabien

Peu importe si l'église change de vocation, la protéger demeure une priorité, croit Paul Shoiry.

On a été clair avec les représentants du ministère, on n'est pas en demande actuellement de subventions, on est vraiment en demande de protection du bâtiment, protection des œuvres d'art et préservation de toutes ses qualités, affirme-t-il.

Les citoyens rencontreront la Ville de Québec au début du mois de juillet afin d’obtenir l’appui de l’administration Marchand dans le dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !