•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle aide financière canadienne de 350 M$ à l’Ukraine

Justin Trudeau, devant un lutrin.

Justin Trudeau, lors de sa conférence de presse finale, mardi, en Allemagne.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

La Presse canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau annonce mardi que le Canada versera une nouvelle aide financière à l'Ukraine, notamment un prêt de 200 millions de dollars par l'intermédiaire du Fonds monétaire international (FMI) et plus de 150 millions en soutien humanitaire au pays ravagé par l'agression militaire de la Russie.

Cette autre contribution du Canada intervient alors que les dirigeants des sept pays les plus industrialisés, réunis en Allemagne, se sont engagés à éliminer ou à interdire l'importation de charbon et de pétrole de la Russie en réponse à l'agression de ce pays en Ukraine et à la crise énergétique qui a suivi, déclenchée par l'invasion.

Le soutien canadien de 150 millions de dollars est constitué de 75 millions de dollars en aide humanitaire pour aider les opérations en Ukraine et dans les pays voisins. Il y aura distribution d'aliments et de bons d'urgence, de même que l'établissement de mesures de protection, d'abris et de services de santé.

Le Canada fournira aussi une aide agricole de 52 millions de dollars y compris du matériel mobile pour augmenter la capacité de stockage des céréales, ainsi qu'une aide pour fournir des tests de diagnostic et une surveillance rapide des maladies animales afin de permettre la certification des exportations.

Le Canada verse également 15 millions de dollars pour aider à financer les efforts de déminage et 9,7 millions pour lutter contre les violations des droits de la personne en Ukraine.

L'annonce a été faite à la fin du sommet des pays du G7 auquel le premier ministre Trudeau a pris part.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !