•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Encore champion, Philibert-Thiboutot voit les astres s’aligner pour les mondiaux

Jean-Simon Desgagnés et Charles Philibert-Thiboutot courent sur le campus de l'université Laval.

Deux coureurs de Québec, Charles Philibert-Thiboutot (à droite) et Jean-Simon Desgagnés (à gauche), devraient prendre le départ aux mondiaux d'athlétisme, en Oregon, mi-juillet.

Photo : Rouge et Or / Louis Charland

La distance a changé, mais le résultat est le même. Gagnant du 5000 m du Championnat canadien, vendredi soir, Charles Philibert-Thiboutot a ajouté un cinquième titre national à sa collection. Le coureur de Québec peut maintenant se tourner vers les mondiaux. Son partenaire d'entraînement Jean-Simon Desgagnés peut presque en faire de même.

En vertu de ses temps au 1500 m et au 5000 m, dans les douze derniers mois, Philibert-Thiboutot était pratiquement déjà qualifié pour les championnats du monde d'athlétisme de Eugene, en Oregon, qui débuteront mi-juillet. C’est pourquoi il avait choisi de ne courir que le 5000 m des nationaux, vendredi, en Colombie-Britannique.

J’avais besoin de terminer parmi les deux premiers pour confirmer ma qualification aux mondiaux sur les deux distances et j’étais assez confiant d’y parvenir, lance celui qui a passé le fil d'arrivée avec une confortable avance de cinq secondes sur son plus proche poursuivant, son ami Thomas Fafard, du Rouge et Or.

De son propre aveu, Philibert-Thiboutot ne faisait pas face à la compétition la plus féroce. Blessés, les deux meilleurs coureurs canadiens sur la distance, Mohammed Ahmed et Justin Knight, ne participaient pas à la course. Ça reste que c’est toujours plaisant d’être champion national. Ce n’est pas un titre banal, lance le coureur de Québec.

La meilleure forme de sa carrière

Avec son entraîneur Félix-Antoine Lapointe, l’ex-Rouge et Or avait opté pour une stratégie de course se rapprochant du scénario d'un 5000 m aux mondiaux.

Il y a plusieurs façons de gagner une course. J’aurais pu partir très vite dès le début. J’aurais pu être très patient et attendre le dernier 200 mètres pour attaquer, mais on voulait recréer une situation de championnat du monde où, habituellement, c’est une accélération progressive dans le dernier 1000 mètres. À chaque tranche de 200 mètres, j’accélérais un peu le rythme.

Un plan de match exécuté à la perfection, selon son entraîneur. Je n’ai pas de difficulté à dire que Charles est dans sa meilleure forme en carrière. Les derniers mois d’entraînement ont super bien été et comme ça va bien et qu’il n’y a pas de blessure, il est en confiance. Ça aussi, ça a un impact, se réjouit Félix-Antoine Lapointe.

Un constat partagé par le principal intéressé. En début de saison, l’exécution en fin de course faisait parfois défaut, relate le coureur de 31 ans. L’accent mis sur la puissance à l’entraînement et le travail mental effectué avec une psychologue sportive ont depuis porté fruit.

C’est comme si, dans les dernières semaines, on a mis ensemble la forme exceptionnelle que j’ai gagnée dans les derniers mois avec une préparation mentale du tonnerre. Là, vraiment, tous les astres s’alignent et je m’en vais aux mondiaux en confiance.

Jean-Simon Desgagnés en plein saut par dessus une barrière et un obstacle d'eau.

Jean-Simon Desgagnés a représenté le Canada au 3000m steeple lors des Universiades, à Naples, en juillet 2019.

Photo : Mathieu Belanger

Desgagnés attend son billet pour l'Oregon

S’il faudra attendre l’annonce officielle encore quelques jours, Jean-Simon Desgagnés devrait lui aussi faire ses bagages pour l’Oregon dans quelques semaines. Le coureur et étudiant en médecine du Rouge et Or a pris le 3e rang de l’épreuve de 3000 m steeplechase des nationaux, vendredi.

C’est presque une formalité qu’il soit sélectionné. Via le classement mondial, il y a 45 places au steeplechase et selon les calculs qu’on a faits, Jean-Simon est 41e, relate Félix-Antoine Lapointe, qui sera membre de l’équipe d'entraîneurs canadiens à Eugene.

À 23 ans, Desgagnés devrait donc prendre part à ses premiers mondiaux. Quant à son coéquipier Thomas Fafard, qui a connu une progression fulgurante cette saison, sa 2e place de vendredi soir ne lui ouvrira pas les portes d’Eugene, mais il pourrait en avoir fait assez pour porter les couleurs du Canada plus tard cet été. Il est bien placé pour recevoir une invitation au 5000 m des Championnats d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes.

Une compétition à laquelle pourrait aussi prendre part une autre Rouge et Or, Jessy Lacourse. Blessée plus tôt cette saison lors d’un 3000 m steeplechase, la coureuse de Victoriaville a tenté de prendre le départ aux Nationaux, mais elle n’a pas été capable de finir la course. Elle doit maintenant prendre le temps de soigner sa blessure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !