•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Main-d’oeuvre : le plus grand hôpital de Winnipeg appelle des ambulanciers en renfort

Une passerelle majoritairement en verre qui se connecte au deuxième étage d'un édifice hospitalier.

Le Centre des sciences de la santé, de Winnipeg a demandé de l'aide à des ambulanciers pour combler la pénurie de main-d'oeuvre.

Photo : Google StreetView

Radio-Canada

La pénurie de personnel au Centre des sciences de la santé de Winnipeg, l'hôpital le plus achalandé du Manitoba, a forcé la direction à demander le renfort d'ambulanciers, qui ne sont toutefois pas allés sur les lieux. Les gestionnaires de l'hôpital affirment qu'ils tenteront à nouveau de solliciter cette ressource à l'avenir.

C'était la première fois que ce soutien au personnel infirmier était demandé au Centre des sciences de la santé de Winnipeg, affirme son chef aux opérations, le Dr Shawn Young.

Ils sont une excellente ressource pour pouvoir aider le personnel et soutenir le travail d'urgence. Qu'il s'agisse de triage ou de réanimation, ils possèdent les compétences et les outils nécessaires pour fournir ce service de façon exceptionnelle , déclare-t-il déclaré aux journalistes lors d'une conférence de presse tenue lundi à l'extérieur du Palais législatif à Winnipeg.

Un porte-parole de Soins communs Manitoba précise dans un courriel lundi qu'aucun ambulancier n'était disponible pour travailler dans le service d'urgence du Centre des sciences de la santé pendant la fin de semaine.

Or, il mentionne que cette pratique a été utilisée au Manitoba au cours des dernières années. Le Dr Young fait savoir qu'ils ont déjà travaillé à l'Hôpital Grace de Winnipeg.

Même avant la pandémie, l'hôpital envisageait ce partenariat avec les ambulanciers pour pouvoir augmenter notre capacité aux urgences afin de ne pas dépendre aussi lourdement des ressources infirmières, informe le Dr Shawn Young.

Lorsqu'ils travaillent dans les services d'urgence, les ambulanciers aident généralement à surveiller les patients et à réaliser les traitements intraveineux. Ils n'assument pas de tâches de soins directs aux patients, selon le porte-parole de Soins communs Manitoba.

Une situation désespérée

Une note interne envoyée à des ambulanciers et obtenue par CBC fait allusion à une situation critique en matière de disponibilité de personnel au Centre des sciences de la santé.

Le courriel de dimanche, signé par des gestionnaires de Soins communs Manitoba, demandait aux ambulanciers de faire un quart de nuit de 12 heures.

Ils ont désespérément besoin de personnel ce soir, indique le courriel signé par l'adjointe de Helen Clark, chef des opérations, et du Dr Rob Grierson, médecin en chef, dans le service des urgences.

Le Dr Shawn Young en conférence de presse devant la fontaine du Palais législatif du Manitoba, le 27 juin 2022.

Le chef aux opérations du Centre des sciences de la santé de Winnipeg, le Dr Shawn Young

Photo : Radio-Canada

Selon le Dr Shawn Young, les ambulanciers pourraient être plus souvent présents dans le service d'urgences de l'hôpital à l'avenir.

Les week-ends sont certainement une occasion pour nous. C'est à ce moment que certains des traumatismes les plus graves arrivent et que certains de nos besoins sont les plus importants.

Des syndicats inquiets

L’Association manitobaine des professionnels de la santé, qui représente les travailleurs paramédicaux de la province, affirme que la nouvelle selon laquelle les hôpitaux demandent l'aide des travailleurs paramédicaux est troublante.

Soins communs Manitoba essaient de faire passer cette approche comme routinière, mais c'est tout sauf de la routine, indique son président Bob Moroz, dans un communiqué.

"Il continue d'y avoir une pénurie de travailleurs paramédicaux dans toute la province. Les ambulanciers ne sont donc pas la solution réaliste à long terme pour faire face à la pénurie de personnel dans les hôpitaux.''

La présidente du Syndicat des infirmières et infirmiers du Manitoba Darlene Jackson renchérit en affirmant que les ambulanciers jouent un rôle important dans la communauté, mais qu'ils ne sont pas censés remplacer les infirmières et infirmiers.

Avec les informations de Rachel Bergen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !