•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ACFR nomme une directrice adjointe et repousse la nomination à la direction générale

Mireille Bizimana, directrice générale de la Communauté des Africains francophones de la Saskatchewan (CAFS).

Mireille Bizimana, possède 10 ans d'expérience dans des organismes communautaires, notamment la Communauté des Africains francophones de la Saskatchewan.

Photo : Fournie par la Communauté des Africains francophones de la Saskatchewan

Radio-Canada

L’Association communautaire fransaskoise de Regina (ACFR) annonce l'embauche d’une directrice adjointe repoussant ainsi la nomination d’un titulaire à la direction générale.

Mireille Bizimana occupera le rôle au sein de l’organisme d’ici la fin du mois d'août.

L’ancien directeur général Jacques Désiré Hiack, a été congédié en février à la suite de sa suspension en novembre 2021.

Le président de l’ACFR, André Lapointe, affirme que parmi les candidats qui ont postulé, aucun d’entre eux ne remplissait tous les critères souhaités.

Au total, cinq candidats ont été reçus en entrevue, dont trois ont passé une deuxième étape jeudi.

Mireille Bizimana occupera le poste de directrice adjointe pour une période de formation de six mois.

Par la suite, elle pourra devenir la future directrice générale de l'Association.

Un changement positif

La membre du conseil d’administration de l’ACFR, Lana Siman, est d’avis qu’une reconfiguration du personnel est bénéfique pour la communauté fransaskoise.

L'un des plus importants critères pour commencer à restructurer ou changer un organisme qui existe depuis longtemps, c’est de solidifier la vision et trouver les gens qui sont en accord avec cette vision et peuvent compléter la vision en collaborant avec le conseil d'administration qui est en place, explique-t-elle.

Cette vision est déjà accompagnée du changement de nom de l’organisme devenu Association communautaire fransaskoise de Regina.

Mme Siman croit que celui-ci se veut plus inclusif et vise à mieux représenter la diversité francophone.

L’accueil des immigrants, des familles d’autres pays, qui parlent d’autres langues, qui n’ont pas la même couleur de peau que nous, qui ont de bonnes idées à partager doit avoir une place pour se sentir à l'aise et inclus.

Elle ajoute que le thème de l'inclusivité sera essentiel dans le mandat de la prochaine directrice.

Avec les informations de Sasha Teman

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !