•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement fédéral accorde 20 M$ à l’Université de Regina pour la santé mentale

Il s’agit du plus important financement du genre dans l’histoire de l’Université de Regina.

De gauche à droite, le président de l'université de Regina Jeff Keshen, Nicholas Carleton de l'Institut canadien de recherche sur la sécurité publique, La ministre de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé Carolyn Bennett et Caeleigh Landry, étudiante en maîtrise de psychologie à l'Université de Regin qui posentpour une photo.

Cette somme permettra de financer cinq projets à l’Université de Regina.

Photo :  CBC / Alexander Quon

Radio-Canada

L’Université de Regina reçoit 20 millions de dollars de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) pour des projets de recherche en santé mentale au profit des travailleurs de la santé de première ligne, du personnel de sécurité publique et de leurs familles à la suite de la pandémie de COVID-19.

Il s’agit du plus important financement du genre dans l’histoire de l’Université de Regina.

L'Université est un chef de file en matière de recherche et de soutien novateurs en santé mentale au Canada, et le financement que nous avons reçu nous permettra d'étendre notre travail dans ce domaine d'une importance capitale, a déclaré le président de l'Université de Regina, le Dr Jeff Keshen.

Cette somme permettra de financer cinq projets à l’Université de Regina avec la participation de multiples partenaires de partout au Canada.

Les projets financés

  • 9 millions de dollars pour l’élargissement et évaluation du programme sur le stress avant les opérations
  • 3,7 millions de dollars pour l'avancement des programmes de soutien par les pairs pour traiter le TSPT chez le personnel de la sécurité publique et les anciens combattants
  • 2,8 millions de dollars pour l’Institut canadien d'éducation sanitaire et d'intervention en cas de pandémie
  • 2,1 millions de dollars pour un écosystème de ressources de prévention et de soutien pour les familles du personnel de la sécurité publique
  • 2,1 millions de dollars pour un programme de formation et de perfectionnement pour le personnel de la sécurité publique (PSPNET)

Selon la ministre fédérale de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé, Carolyn Bennett, ce financement est une reconnaissance du travail réalisé par certains travailleurs pendant la pandémie.

Les travailleurs de première ligne et les travailleurs essentiels du Canada ont fait de grands sacrifices pour nous garder en santé et en sécurité tout au long de la pandémie, et ils méritent notre soutien, déclare-t-elle.

Avec l'investissement d'aujourd'hui, notre gouvernement contribue à créer de nouveaux outils pour soutenir les personnes les plus à risque de souffrir du trouble de stress post-traumatique (TSPT) et encourager leur processus de guérison, tout en réduisant la stigmatisation et en éliminant les obstacles aux soins.

Le programme de formation et de perfectionnement pour le personnel de la sécurité publique (PSPNET) fait partie des initiatives soutenues dans le cadre du financement fédéral.

Présentement offert en ligne dans cinq provinces, dont la Saskatchewan, il porte sur la thérapie comportementale en ligne.

Une chercheuse de l’équipe, Caeleigh Landry, explique que l’objectif du programme est d’offrir la thérapie à l'échelle nationale en français, en anglais et en langues autochtones.

Elle s’est lancée dans ce projet puisqu’elle comprenait les difficultés vécues par les travailleurs de première ligne, étant elle-même fille d’un travailleur de la sécurité publique.

J'étais là pour les soutenir. Je pense que l'accès à des soins de santé mentale pour les familles des travailleurs m'aurait été très utile pour comprendre que les sentiments que je vivais étaient normaux et qu'il existait de l'aide, explique-t-elle.

Le financement accordé à l’Université de Regina entre dans le cadre d’un investissement fédéral total de 28,2 millions de dollars dans le secteur de la santé mentale.

Quatre autres projets seront aussi financés dans d’autres régions au pays.

Avec les informations de Kassandra Lebel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !