•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Défaits en prolongation, les Cataractes sont éliminés de la Coupe Memorial

les joueurs des deux équipes se serrent la main après le match

Le reportage de Jonathan Roberge

Photo : Vincent Éthier - LCH

Jan Mysak a marqué en prolongation pour permettre aux Bulldogs de Hamilton de rejoindre les Sea Dogs de Saint-Jean en finale du tournoi de la Coupe Memorial. Les Cataractes de Shawinigan sont ainsi éliminés et reviendront en Mauricie au cours de la nuit.

Les Cataractes ont établi un record lors des séries de la Coupe du président en remportant chacun de leurs sept matchs qui se sont conclus en prolongation. Leur réservoir de magie était cette fois à sec, lundi.

C'est pour ça que l'expression c'est "lucky seven [sept chanceux]", a dit l'entraîneur-chef des Cataractes, Daniel Renaud.

Il y en avait pas huit. Mais au final, on vient de vivre une saison exceptionnelle avec un groupe exceptionnel. Assurément le groupe le plus uni avec lequel j'ai eu à travailler. On vient de parler aux joueurs. Ce n'était pas forcément facile. Ils se doivent de garder la tête haute. Ils vont à jamais rester les champions de la Coupe du président pour la première fois en 53 ans d'histoire des Cataractes. Ils ont accompli des choses au-delà de mes espérances d'entraîneur, a-t-il poursuivi du même souffle.

Même s'il était encore visiblement remué par la défaite crève-cœur, le capitaine, Mavrik Bourque, s'est présenté devant les médias après la rencontre.

Je pense que depuis le début des séries, on est confiants. On croyait en nous. On n'a pas eu les bonds de notre côté, a-t-il raconté entre plusieurs sanglots. Je pense que le réservoir est vide de notre côté, je pense qu'on a tout donné sur la glace. Je ne pense pas qu'on pouvait faire quelque chose de plus.

Mavrik Bourque pleure après la défaite de son équipe.

Le capitaine des Cataractes, Mavrik Bourque, a disputé son dernier match dans la LHJMQ.

Photo : Vincent Éthier - LCH

Dernier tour de piste pour au moins cinq vétérans

L'élimination signifie par le fait même la fin du parcours junior des trois joueurs de 20 ans Pierrick Dubé, Zachary Massicotte et Martin Has. Xavier Bourgault (Oilers d'Edmonton) et Mavrik Bourque (Stars de Dallas) passeront chez les professionnels.

J'ai une pensée pour eux. Je suis fier, ils ont tout donné. J'ai eu une larme pour eux. On est champions quand même, mais on perd la coupe que tout le monde voulait, a dit l'attaquant William Veillette.

Xavier Bourgault a tenu à remercier l'organisation des Cataractes pour ces quatre années juniors. Son coéquipier Mavrik Bourque a rappelé à quel point ce groupe était uni.

On est rendus le 27 juin et on a l’impression qu’on commence la saison tellement l’ambiance est bonne. Encore ce matin, tout le monde avait le sourire à l’entraînement. C’est ça qui faisait la magie de notre groupe.

Les joueurs des Cataractes pleurent leur défaite.

Âgés de 20 ans, Zachary Massicotte et Pierrick Dubé espèrent recevoir une invitation de la part d'une équipe professionnelle en prévision de la prochaine saison.

Photo : Vincent Éthier - LCH

L’entraîneur psychologue

L’entraîneur-chef des Cataractes, Daniel Renaud, parle régulièrement de la préparation mentale de ses protégés. Le pilote avait gardé une carte dans sa manche pour le tournoi de la Coupe Memorial. Alors que son équipe est acculée au mur et doit gagner pour survivre, il a distribué avant la rencontre une lettre à chacun de ses joueurs.

Ce sont des membres de leur famille qui avaient rédigé quelques lignes à leur intention, ce qui n’a pas manqué d’émouvoir certains joueurs.

« Oui, on est une famille, les joueurs et l’organisation; mais le support que ces individus ont eu dans leur famille respective [...] impliquer les parents, les conjointes et les familles de pensions dans un moment aussi important était la chose à faire. La lettre scellée a été remise aux joueurs, j’ai vu leur réaction. On avait 24 bons jeunes, 24  bonnes personnes. Tu n’as pas 24 bons joueurs sans avoir 48 bons parents. C’est un clin d’œil aux familles et aux familles de pension par rapport au travail qu’ils ont fait avec leur fils », a expliqué l'entraîneur, Daniel Renaud.

Peu avant le coup d'envoi de la demi-finale au tournoi de la Coupe Memorial, l'entraîneur-chef des Cataractes de Shawinigan, Daniel Renaud, a remis à ses joueurs des lettres écrites par des membres de leur famille. (Crédit : LHJMQ)

L’histoire du match

Mason McTavish a disputé un très fort match. Il croyait bien avoir obtenu le premier but tôt dans la rencontre. Habile en contrôle du disque, il a forcé Antoine Coulombe à se déplacer et a tenté de loger la rondelle dans le haut du filet. Son tir a d’abord frappé la barre horizontale, puis le poteau à la droite du gardien.

Les Cataractes ont brisé la glace. Après avoir frappé le poteau à son tour pendant un avantage numérique infructueux, le capitaine Mavrik Bourque a inscrit les Cataractes au pointage dès la sixième minute de jeu.

C’est toutefois à son coéquipier Charles Beaudoin que revient tout le mérite. Son échec avant rapide et hargneux a permis aux Cataractes d’éviter un dégagement refusé. En coin de patinoire, il a pu récupérer le disque et le refiler à Olivier Nadeau, qui a repéré Bourque fonçant vers l’enclave.

L’avance des Cataractes a duré à peine deux minutes. Mason McTavish a servi une savante passe à Artem Grushnikov, qui n'a eu qu'à pousser le disque derrière Antoine Coulombe pour permettre aux deux équipes de retourner au vestiaire avec une égalité de 1-1 après une période.

Artem Grushnikov reçoit les félicitations de ses coéquipiers au banc des Bulldogs.

La passe de Mason McTavish était parfaite. Artem Grushnikov n'a eu qu'à pousser le disque derrière Antoine Coulombe pour inscrire les Bulldogs au pointage.

Photo : Vincent Éthier - LCH

Juste, mais légal

Les Bulldogs ont touché le poteau pour une deuxième fois dans le match, puis Mason McTavish a décoché un tir bas et très rapide pour faire 2-1 Bulldogs alors que les Cataractes venaient à peine de résister à une pénalité de deux minutes.

Olivier Nadeau a ensuite fait dévier le tir d’Isaac Ménard derrière le gardien Marco Costantini. Le jeu a fait l’objet d’une révision par les officiels puisque le bâton de Nadeau semblait avoir dépassé la hauteur légale.

Les Cataractes ont été embouteillés dans leur territoire en fin d’engagement, mais ont pu résister aux assauts des Bulldogs, qui ont poursuivi leurs attaques en troisième période.

Avery Hayes est parvenu à pousser le disque derrière Antoine Coulombe pour faire 3-2, mais l'officiel avait sifflé tout juste avant qu'elle n'entre dans le filet. Après révision, la Ligue canadienne de hockey a maintenu la décision sur la glace, et le but a été refusé.

William Veillette a ensuite fait dévier un tir provenant du défenseur Angus Booth pour redonner les commandes à Shawinigan. Logan Morrison a par la suite continué sa séquence infernale en créant l’égalité. L’attaquant vedette des Bulldogs a inscrit au moins un point dans un 27e duel d'affilée et a surtout forcé la tenue de la prolongation.

Comme les sept premières fois qu'on est allés en prolongation, on avait le même sentiment… mais ce soir, ça n’a pas tourné de notre côté. On n’a pas été capables de trouver notre rythme dans ce match. On s’est bien défendus, on a eu nos chances, mais c’est une déviation en prolongation qui a tranché le débat, a conclu l'attaquant Olivier Nadeau.

Marque finale à Saint-Jean :

  • Bulldogs 4 - Cataractes 3

43 tirs par Hamilton, 36 par Shawinigan

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !