•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Beaucoup de sourires pour l’ouverture des camps de jour dans la région

Des jeunes sont dans un abri de bois.

Le camp de jour du Centre du lac Pouce est très populaire cet été.

Photo : Radio-Canada / Katya D'Amour

Radio-Canada

Les sourires étaient nombreux lundi pour le début des camps de jour au Saguenay-Lac-Saint-Jean, alors que plusieurs d’entre eux affichent presque complet pour l'ensemble de leurs semaines de service.

C'est tout le temps un peu la beauté des camps, tout le monde arrive avec un beau renouveau pour l'été. Mes animateurs sont arrivés prêts, positifs, de bonne humeur, malgré un peu de pluie. Ç’a super bien roulé ce matin, on est vraiment contents, a expliqué Marc Guiol, responsable de l'animation au Centre du lac Pouce, à Laterrière.

L’engouement pour cet été s’est fait sentir dès l’ouverture de la période d’inscriptions.

C’est très, très populaire. Les inscriptions, ça roule au quart de tour. Dès qu'on a ouvert nos inscriptions, plusieurs familles de la communauté du Saguenay ont sauté sur l'opportunité d'inscrire leurs enfants, a-t-il poursuivi.

L’engouement s’est aussi vérifié dans les camps de jour offerts par Saguenay.

On parle d'un peu plus de 3000 enfants qui auront une place dans les camps de jour cette année. Évidemment là je parle d'un chiffre global qui inclut les quatre lieux de camps, les sept semaines et les trois groupes d'âge. Les places ont été assez populaires. On parle d'un taux d'occupation de 85 à 88 %, ce qui est tout près de la capacité totale en fait, a chiffré Dominic Arseneau, porte-parole de Saguenay.

Un homme pose devant des modules de jeux en bois à l'extérieur.

Marc Guiol est le responsable des camps de jour au Centre du lac Pouce, Laterrière.

Photo : Radio-Canada / Katya D'Amour

Au Lac-Saint-Jean, c'est le même constat pour le camp de jour municipal de Roberval qui sont aussi très en demande. L'été devrait être occupé, mais la Ville a pu compter sur ses moniteurs des années précédentes.

Abandon par Québec des mesures sanitaires

Pour ce retour , les mesures sanitaires liées à la COVID-19 ont été abandonnées par Québec, une réalité qui comporte bien des avantages. Au Centre du lac Pouce, les stations de lavage des mains sont toutefois demeurées en place.

Ça change beaucoup de choses. Ça nous permet d'avoir un cadre plus élargi, de permettre aux jeunes de pouvoir mieux socialiser, de mieux jouer ensemble et de mieux explorer le territoire. Ça permet à tous nos employés d'animation de pouvoir plus collaborer ensemble. La collaboration est de retour, toutes les activités qu'on présente sont de retour et c'est beaucoup plus agréable pour les animateurs, les parents et tout le monde, a énuméré Marc Guiol.

Toutefois, des difficultés de recrutement de moniteurs ont été ressenties par plusieurs organisations. Pour ce qui est de Saguenay et du Centre du lac Pouce, l’opération s’est bien déroulée.

On est vraiment heureux d'avoir pu ajouter des moniteurs parce que ça fait en sorte qu'il n'y a pas de parents qui sont restés sur une liste d'attente, tous les gens qui voulaient une place ont pu en avoir une, a mentionné Dominic Arseneau.

Cette nouvelle vague de moniteurs a causé un certain rajeunissement.

Nos animateurs avant étaient peut-être un peu plus vieux, des animateurs qui étaient par exemple à l'université, là on va avoir des animateurs qui sont en secondaire 5, première année de cégep, donc ça rajeunit un peu l'équipe, mais c'est bon, ça veut dire qu'au bout d'un moment ça nous permet d'avoir une équipe qu'on peut peut-être garder plus à moyen ou long terme, a souligné Marc Guiol.

D’après un reportage de Katya D'Amour

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !