•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des plaintes contre l’entreprise Kruger pour odeurs nauséabondes

Une pancarte de Kruger

Des odeurs nauséabondes continuent de s'échapper de l'usine Kruger

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les odeurs qui se dégagent de l’usine Kruger continuent d’incommoder les citoyens de Trois-Rivières. Ils ont formulé deux plaintes auprès de la compagnie la semaine dernière, faisant état des impacts des activités de l’entreprise sur leur qualité de vie.

Les plaintes concernent les odeurs, mais des citoyens se disent aussi dérangés par les particules de poussière qui émanent de l’usine. En 2018, Kruger s’est excusée pour les odeurs liées à la conversion de la machine numéro 10 qui fabrique maintenant du carton.

Malgré des moustiquaires et plexiglas, l’odeur et les poussières de copeaux de bois pénètrent dans des résidences et des voitures de résidents voisins.

Quand je fais du vélo, je sens des odeurs assez désagréables. Ça sent la Kruger, lâche un citoyen. Un autre dit devoir nettoyer les petites particules s’apparentant à de la colle dans ses vitres tous les matins.

Kruger se défend

La compagnie soutient que ses opérations respectent les normes imposées par le ministère de l'Environnement. Une enquête a été lancée pour déterminer la source des odeurs. Cependant, l'origine n'a pas été identifiée.

Kruger doute que la machine numéro 10 soit en cause, car des mesures ont été prises pour résoudre le problème. L'enquête se poursuit, assurent-ils.

Quant à la poussière des bois qui nuit à la qualité de l’air, ils disent avoir procédé à l’arrosage des lieux. Ils expliquent que la chaleur peut accentuer les odeurs.

Dans le courant du mois de mai, une rencontre citoyenne portait sur les odeurs émanant de l’usine Kruger, à l’initiative du conseiller municipal du district de La Vérendrye Dany Carpentier. Il déplorait qu’en 2022, Trois-Rivières continue de traîner la réputation de ville malodorante.

Avec les informations de Maude Montembeault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !