•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les agriculteurs de l’Alberta soulagés après les pluies des dernières semaines

Photo d'une agricultrice dans un champ prise le 27 juin 2022 à Acme, en Alberta.

Selon un rapport sur les récoltes dans la province, daté du 21 juin 2022, les conditions se sont améliorées par rapport aux moyennes des cinq dernières années dans les régions du Centre, du Nord-Ouest et de la Rivière-La-Paix.

Photo : Radio-Canada

Les précipitations des dernières semaines en Alberta ont mis fin à la sécheresse. Bien que certaines régions aient affirmé avoir besoin davantage de pluie, les agriculteurs sont satisfaits.

Selon un rapport sur les récoltes dans la province, daté du 21 juin 2022, le niveau d’humidité dans le sol a augmenté et est normal ou modérément supérieur à la normale dans la plupart des régions.

La plupart des agriculteurs sont très heureux aujourd'hui, affirme Ralph Wright, responsable du Service d'information climatique de l'Alberta.

Le rapport indique que les conditions se sont améliorées par rapport aux moyennes des cinq dernières années dans les régions du Centre, du Nord-Ouest et de la Rivière-La-Paix.

L'état des cultures continue de s'améliorer, 78 % des cultures en Alberta étant maintenant jugées en bon ou en excellent état, ce qui est proche de la moyenne quinquennale de 79 % et de la moyenne décennale de 77 %, précise le rapport.

C'est dans sud et le nord-est de la province que l'état des cultures est moins bon.

En ce moment, la grande préoccupation concerne le sud de l'Alberta parce qu'on y arrive à la saison normalement sèche. L'humidité y est bonne jusqu'à la fin du mois de juin, puis en juillet et août, il fait chaud et sec. Si nous pouvons avoir un mois de juillet et un mois d'août normaux, je pense que les gens seront généralement satisfaits, explique Ralph Wright.

« Nous avons simplement besoin d'une saison normale pour changer. »

— Une citation de  Ralph Wright, spécialiste de l'humidité des sols, Service d'information climatique de l'Alberta

Ralph Wright affirme qu'il faudra que les températures soient plus élevées maintenant pour le développement durable des cultures dans toute la province.

Excès de pluie

Dans la région nord-ouest, certaines cultures sur les terres plus plates jaunissent en raison d'une humidité excessive.

Bien que certains champs soient réensemencés en raison des dommages causés par les ravageurs et les maladies, on signale que des champs ne seront probablement pas réensemencés cette saison en raison de l'humidité abondante, indique le rapport.

Dans la région de Rivière-La-Paix, certains des acres noyés et des zones dont les semences ont été emportées par les fortes pluies de la semaine dernière ne seront probablement pas réensemencés cette saison .

Des agriculteurs satisfaits

Stephen Vandervalk, vice-président de l'Association des producteurs de blé de l'Ouest canadien (Western Canadian Wheat Growers) et propriétaire d’une ferme à Fort MacLeod, au sud de Calgary, affirme que, malgré les excès de pluie à certains endroits, les bénéfices sont plus importants parce que les pluies ont préservé les récoltes.

Au début, c'était un désastre. On pensait qu’on n'aurait rien, dit-il.

Il aimerait qu'il y ait plus de pluies, mais se réjouit qu'il y ait eu autant de précipitations ces dernières semaines.

Tout est mieux que la terre qui s'envole littéralement. C'est ce qui arrive quand il n'y a pas de pluie.

Tara Sawyer, présidente d’Alberta Barley et propriétaire d’une ferme à environ 80 kilomètres de Calgary, se réjouie également des précipitations des dernières semaines.

Il y a trois semaines, nous n'avions toujours pas eu de pluies et nous étions inquiets de ne pas avoir de récolte, puis les cieux se sont ouverts, raconte-t-elle. Puis nous avons eu notre premier pouce et demi d’eau, un pouce et demi, que nous avons célébré.

Elle demeure toutefois prudemment optimiste , puisque l’année dernière la saison a bien commencé, mais les choses se sont gâtées au courant de l’été pour plusieurs agriculteurs.

Avec les informations de Nassima Way

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !