•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le retour en présentiel du concours de châteaux de sable des Îles du 12 au 14 août

Des centaines de personnes marchent sur une sable.

Chaque année, près de 20 000 personnes visitent la plage de Sandy Hook pour voir les œuvres. (archives)

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Les Îles-de-la-Madeleine retrouveront ceux qui aiment jouer dans le sable cet été. En août, le concours de châteaux de sable reprendra sa place sur la plage du Sandy Hook.

La frénésie et l’excitation sont au rendez-vous pour Brigitte Boudreau, la directrice générale de l’événement depuis onze ans. Pour la 36e édition de ce qui est qualifié du plus grand concours amateur de châteaux de sable au monde, elle s’attend à accueillir environ 20 000 personnes.

Considérant que 12 000 personnes habitent aux Îles, cette courte fenêtre débutant lors de la deuxième fin de semaine d’août représente le pic touristique pour la région selon les dires de la directrice générale.

Gros plan sur un château de sable avec plusieurs paliers et de petits creux en guise de fenêtres.

L'une des oeuvres du 33e Concours de châteaux de sable des Îles en 2019. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Des œuvres d’art éphémères et organiques

Les bâtisseurs n’ont droit qu’aux éléments naturels de la plage pour construire contrairement à d’autres concours qui permettent l'utilisation de colle ou d’huile pour travailler les détails et lutter contre la force des marées qui engloutissent les structures.

« On utilise seulement l’eau et le sable, les matières premières des Îles, et on laisse Dame Nature s’occuper du reste. On a déjà eu 55 châteaux sur la plage et le soir même, un brouillard de pluie a tout avalé. »

— Une citation de  Brigitte Boudreau
La sculptrice Patricia Leguen ajoute des détails à une sculpture d'une tortue en sable. En 2017 en Allemagne, elle fait partie d'une équipe qui établira le nouveau record Guinness pour le plus haut château de sable.

La sculptrice Patricia Leguen ajoute des détails à une sculpture d'une tortue en sable. En 2017 en Allemagne, elle fait partie d'une équipe qui établira le nouveau record Guinness pour le plus haut château de sable. (Photo d'archives)

Photo : Patricia Leguen

Les règles sont simples, mais le travail est ardu. Les artisans ont quelques heures, de 8 h à 16 h, le samedi pour ériger une structure de sable. La veille de la compétition en soirée, les équipes peuvent avoir autant de pelleteurs qu’elles le désirent pour préparer leur réserve de sables en vue du lendemain.

Le jury délibère ensuite, en évaluant les critères d’originalité, de technique et de complexité. Lors de la remise des prix, tout le monde est brûlé, mais tout le monde est heureux! Ça peut arriver qu’ils travaillent sous le gros soleil à 28 degrés, les pauvres!, rigole-t-elle.

Une visibilité internationale grâce au virtuel

Malgré l'annulation de l’événement en présentiel en raison de la pandémie, l’organisation a su tirer son épingle du jeu en attirant plus de 50 000 internautes au cours des deux derniers étés. 28 équipes ont participé en 2020 tandis qu’il y en a eu 18 en 2021, ce qui est compréhensible considérant que ça faisait déjà plus d’un an que nous étions derrière nos ordis, informe Brigitte Boudreau.

Il y a même eu deux équipes mexicaines qui se sont branchées au festival en direct du Mexique. Cette connexion internationale a agréablement surpris Brigitte Boudreau. Bon an mal an, entre 40 et 50 équipes, soit environ 500 bâtisseurs, s'affrontent amicalement sur la plage de l'archipel.

Les membres d'une famille portent des costumes en carton représentant des blocs Lego. Leur oeuvre, devant eux, représente les fameux blocs.

Le thème de cette année est « Les Retrouvailles! » en raison des deux dernières années vécues en virtuel. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Si les mesures sanitaires empêchaient la tenue de l’événement sur les plages madelinoises une nouvelle fois, l’organisation aurait simplement annulé le concours sous toutes ses formes cet été, ce qui aurait été une première en 36 ans. La version virtuelle visait à nous dépanner pour permettre à ceux qui n’ont pas la chance d’être présents sur place de goûter à l’expérience des châteaux de sable .

Le concours se déroule du 12 au 14 août à la plage Sandy Hook à Havre-Aubert.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !