•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Levez les yeux : un alignement rare de planètes est visible ces nuits-ci

Photographie du ciel où l'on voit en bas à droite un trait lumineux qui est une étoile filante.

Cinq planètes seront visibles à l'oeil nu.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Radio-Canada

Avis aux amateurs d'astronomie : il est possible d’observer à l'oeil nu pendant quelques jours un alignement planétaire rare. Les planètes Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne sont non seulement visibles, « mais on les voit de gauche à droite dans l’ordre où elles sont dans le système solaire », explique le communicateur scientifique à l'Observatoire du Mont-Mégantic, Guillaume Poulin.

Le hasard fait qu’en ce moment elles se sont réunies dans le même coin du ciel pour notre plus grand bonheur. C’est assez rare qu’on puisse admirer simultanément les cinq planètes visibles à l'œil nu. Il y a presque 20 ans que cela ne s’est pas produit, explique Guillaume Poulin, qui explique comment les observer.

Mercure

Mercure va être la plus difficile à observer parce que, comme elle tourne très près du Soleil, elle va toujours se trouver un peu dans sa lueur. Elle va ressembler à une petite étoile pas très lumineuse. Mercure sera visible jusqu’au 7 juillet environ. Elle se déplace très rapidement autour du Soleil et, de notre point de vue, elle va sembler s'en rapprocher, donc on va la perdre au début du mois de juillet.

Une représentation du ciel incluant des constellations et les cinq planètes qui étaient visibles le 24 juin.

Pas moins de cinq planètes, soit toutes celles qui sont visibles à l'œil nu, vont s’aligner.

Photo : Stellarium

Vénus

Cette planète sera plus facile à observer que sa voisine. Vénus, après la Lune et le Soleil, c’est l’astre le plus brillant qu’on a dans le ciel. C’est probablement la première chose que vous allez voir si vous regardez vers le nord-est vers 4 h du matin.

Mars

Guillaume Poulin explique qu'il est possible de reconnaître cette planète par sa couleur orangée.

Jupiter

Située un peu plus au sud, Jupiter brille également dans le ciel, mais moins que Vénus. Il sera possible d’observer ses lunes à l'aide de jumelles ou d'un petit télescope.

Saturne

Cette dernière planète se différencie par sa couleur légèrement jaunâtre. À l’aide d’un petit télescope, il est possible d’observer ses anneaux.

Image de la lune Titan en orbite autour de la planète Saturne.

Les anneaux de Saturne s'observent à l'aide d'un petit téléscope.

Photo : NASA

Station spatiale internationale

Le 28 juin, la Station spatiale internationale passera dans le ciel alors qu'elle croisera Mercure et Vénus à 4 h 26 du matin. Elle sera de retour le 30 juin au même moment, et elle croisera Mercure. C’est quand même la plus grosse structure en orbite autour de la Terre. Elle a d'immenses panneaux solaires, et ça réfléchit beaucoup de lumière. Quand il fait noir là où on se trouve, que la station passe au-dessus de nous et qu’elle est encore éclairée par le soleil, elle peut devenir aussi brillante que Vénus. Des outils sont offerts sur le site web de l’ASTROLab du Mont-Mégantic afin de prévoir ces passages.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !