•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un jeune de Coral Harbour, au Nunavut, intègre une équipe américaine de hockey

Le joueur de hockey Daniel McKitrick patinant sur la glace, lors d'un match pour l'équipe de hockey de l'Université Lakehead, les Thunderwolves, pendant la saison 2018-2019.

Le joueur de hockey Daniel McKitrick, qui est originaire de Coral Harbour, au Nunavut, a été repêché au sein de l'équipe de hockey des Mississippi Sea Wolves, aux États-Unis.

Photo : Photo fournie par Daniel McKitrick

Radio-Canada

Daniel McKitrick, un joueur de hockey de 24 ans originaire de Coral Harbour, au Nunavut, se joindra aux Mississippi Sea Wolves, une équipe professionnelle américaine située à Biloxi, au Mississippi.

D’ici le mois d’octobre, Daniel McKitrick jouera son premier match d’avant-saison dans les rangs de la Ligue fédérale américaine de hockey, qui regroupe 10 équipes de la région du Midwest et du nord-est des États-Unis.

Je rêvais depuis tout jeune de jouer au hockey professionnel, raconte-t-il.

S’il a déjà joué aux États-Unis dans le passé, Daniel McKitrick dit qu’il s’agira de sa première saison complète dans ce pays.

Il croit avoir été remarqué au mois de mai alors qu’il jouait pendant le championnat national Chief Thunderstick de Saskatoon, en Saskatchewan, qui est destinée à de jeunes joueurs de hockey autochtones. J’ai reçu un appel de l’équipe du Mississippi, résume Daniel McKitrick. J’étais vraiment excité.

Il raconte qu'il a regardé religieusement des matchs de la Ligue nationale de hockey (LNH) durant sa jeunesse. Son amour pour ce sport continue à l'animer. Il faut rester positif, même lorsqu’il y a des moments de déception [...] continuer à avancer et à croire en soi.

Un portrait de Daniel McKitrick.

Daniel McKitrick est originaire de Coral Harbour, dans le centre du Nunavut, où il a l'habitude de retourner tous les étés.

Photo : Photo fournie par Daniel McKitrick

Bien qu’il réside aujourd’hui dans le sud du Canada, Daniel McKitrick a l’habitude de passer ses étés à Coral Habour, une collectivité d’environ 1000 habitants située dans le centre du Nunavut. Il pense déjà qu'il va s’ennuyer de sa communauté d’origine, qu’il quittera au mois d’août.

Il se rendra d'abord à Thunder Bay, dans le nord de l’Ontario, avant de mettre le cap sur le Mississippi au début du mois de septembre.

« J’ai vraiment hâte de jouer au hockey tous les jours, de rencontrer de nouvelles personnes et, je l’espère, de remporter quelques victoires. »

— Une citation de  Daniel McKitrick, joueur autochtone de hockey

Daniel McKitrick note par ailleurs que de plus en plus d’Inuit se rendent dans le sud du pays pour jouer au hockey, ce qu’il trouve encourageant. Il y a beaucoup d’amateurs de hockey, mais ils n’ont pas les mêmes chances que dans le Sud, déplore-t-il.

Le joueur de 24 ans affirme qu’il travaillera d’arrache-pied pour devenir un modèle pour d’autres jeunes Inuit du Nunavut.

Avec les informations de Cindy Alorut

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !