•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les NCSM Kingston et Summerside mettent le cap sur la mer Baltique

Les deux navires quittent le port d'Halifax.

Les NCSM Summerside et Kingston ont quitté Halifax pour participer à un groupe de lutte contre les mines de l'OTAN.

Photo : Twitter/FMARA

Radio-Canada

Le Canada a déployé deux autres navires de défense côtière de la classe KINGSTON pour contribuer aux mesures d’assurance et de dissuasion de l’OTAN en Europe centrale et orientale.

« J’aimerais souhaiter bon vent et bonne mer au NCSM Kingston et au NCSM Summerside! »

— Une citation de  Capitaine de vaisseau Julian Elbourne, chef d’état-major du Commandement des Forces maritimes de l’Atlantique

Entre juillet et octobre 2022, les deux navires vont faire partie du 1er groupe permanent de l'OTAN pour la lutte contre les mines, explique le ministère de la Défense dans un communiqué.

Pendant l’Opération Reassurance, ces deux navires vont contribuer à la présence continue en mer de navires à haute disponibilité opérationnelle de l’OTAN, qui peuvent intervenir rapidement et efficacement.

C’est un honneur d’aider le Canada à respecter l’engagement qu’il a pris de travailler avec ses alliés de l’OTAN dans le cadre de ses opérations dans la région européenne, dit le Capitaine de frégate Jeffrey Anderson qui est commandant du Navire Summerside.

Une douzaine de matelots sur le pont d'un des deux navires déployés.

Les deux navires ont pris la mer avec 46 membres d'équipage chacun.

Photo : Twitter/FMARA

Une équipe de plongeurs-démineurs est partie à bord du Summerside et la Marine royale canadienne a des véhicules sous-marins autonomes à bord du Kingston qui sont dotés de capacités de recherche et de lutte contre les mines.

Il y a environ neuf mois, nous avons commencé à examiner d'autres options pour soutenir l'alliance de l'OTAN, explique le Capitaine de vaisseau Julian Elbourne.

Ces deux compagnies maritimes ont travaillé très dur au cours des neuf derniers mois pour se préparer à cette mission très importante.

Les NCSM Halifax et Montréal sont déjà en poste dans le cadre de l’Opération Reassurance mais doivent rentrer au Canada en juillet.

La Défense nationale souligne que l'envoi de deux autres navires témoigne de son engagement continu envers l’OTAN.

Un homme montre le bateau a une fillette.

Le déploiement de ces deux navires pour l’opération Reassurance durera quatre mois.

Photo : Twitter/FMARA

Les membres d’équipage seront partis pour quatre mois et le commandant du Kingston, Jason Knowles s’est dit très reconnaissant de l’appui des familles.

Nous laissons tous quelqu'un à la maison qui se soucie de nous, nous leur devons le plus grand merci, car leur force permet notre succès.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !