•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des réparations effectuées dans la cour de l’hôtel de ville de Sudbury

Des barricades ont été installées dans la cour de la place Tom Davies, dans le Grand Sudbury.

Des barricades ont été installées dans la cour de la place Tom Davies, dans le Grand Sudbury : des dommages doivent être réparés.

Photo : CBC/Martha Dillman

Radio-Canada

Des réparations et du nettoyage sont amorcés dans la cour à l'extérieur de l’hôtel de ville du Grand Sudbury, qui a été grandement utilisée pendant la pandémie.

L’espace extérieur de la place Tom Davies a été occupé par des personnes vulnérables se rendant au centre de réchauffement établi par la Municipalité.

La Ville a mis en place le centre lorsque les agences locales de services sociaux ont été contraintes de fermer ou de réduire leurs heures d'ouverture en raison de la pandémie. Ce centre a fermé le 31 mai.

Nous avons eu des gens qui ont causé des dommages à certaines infrastructures de l’immeuble, affirme Kevin Fowke, directeur général des services corporatifs de la Ville du Grand Sudbury.

Ce sont des gens qui ont manifestement de graves problèmes de dépendance, ils sont sous-logés, ajoute-t-il.

Kevin Fowke est directeur général des services corporatifs de la Ville du Grand Sudbury.

Kevin Fowke est directeur général des services corporatifs de la Ville du Grand Sudbury.

Photo : CBC/Markus Shwabe

M. Fowke souligne que le personnel de la ville répare les éléments les plus urgents, tandis que les problèmes plus importants seront réparés par des entrepreneurs.

Les dommages comprennent des fenêtres brisées, des poteaux et des lumières endommagés, ainsi que des graffitis.

Environ 600 employés municipaux syndiqués travaillent à la place Tom Davies. Ils sont représentés par la section locale 4705 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Le président local, Bryan Keith, affirme qu'au cours de la pandémie, le Syndicat recevait régulièrement des plaintes en matière de santé et de sécurité concernant les conditions de la cour de l'hôtel de ville.

Une barricade bloque cette allée dans la cour de la place Tom Davies.

Une barricade bloque cette allée dans la cour de la place Tom Davies.

Photo : CBC/Martha Dillman

Nous recevions de nombreuses plaintes concernant la consommation de drogues et des aiguilles jetées sur la propriété, ainsi que des excréments humains et autres, indique-t-il.

M. Keith précise que la plupart des plaintes ont cessé lorsque le centre temporaire de réchauffement a fermé.

Des barricades et des clôtures ont été installées autour de certains des éléments de la cour, qui doivent subir d'importantes réparations.

[La ville] obtiendra des prix d'ici la fin de ce mois et, espérons-le, tout sera restauré d'ici la fin octobre, affirme M. Fowke.

Nous ne sommes pas différents des autres organisations aux prises avec des problèmes de chaîne d'approvisionnement et des difficultés à trouver des ressources pour faire ce travail, ajoute-t-il.

Une clôture a été installée autour de cette estrade dans la cour de la place Tom Davies, en attendant des réparations.

Cette clôture a été installée autour de cette estrade dans la cour de la place Tom Davies. La Ville embauchera des entrepreneurs pour effectuer les réparations nécessaires.

Photo : CBC/Martha Dillman

D'autres travaux d'entretien comme la tonte de la pelouse, le jardinage et le désherbage dans la cour sont en cours par les équipes municipales.

Selon M. Fowke,  le coût de l'entretien et des réparations est couvert par les sommes d’argent déjà allouées dans le budget municipal.

M. Keith affirme que la cour de la place Tom Davies est un espace pour tout le monde, pas seulement pour les membres du Syndicat.

Le premier événement public dans la cour de la place Tom Davies était le programme d’échange de vélos, qui s'est tenu samedi dernier.

D'après les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !