•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Lituanie victime d’une cyberattaque revendiquée par des pirates prorusses

Un homme en uniforme, près d'un navire amarré.

Un douanier russe au port de Baltiysk, dans l'enclave russe de Kaliningrad, le 28 octobre 2021.

Photo : Reuters / VITALY NEVAR

Radio-Canada

Des sites Internet du gouvernement lituanien et d'autres entreprises du pays ont été paralysés lundi en raison d’une cyberattaque par déni de service (DDoS) revendiquée par un groupe de pirates informatiques prorusse, qui dit répliquer aux sanctions européennes touchant l’enclave de Kaliningrad.

Il est très probable que des attaques similaires ou de plus grande intensité se poursuivent au cours des prochains jours, particulièrement dans les secteurs du transport de l’énergie et des finances, a confirmé le Centre de cybersécurité nationale dans un communiqué du ministère lituanien de la Défense.

Selon Associated Press, les services en ligne d’agences publiques, dont celles s’occupant des impôts et questions migratoires, ont notamment été rendus inaccessibles pendant plusieurs heures, avant d’être finalement rétablis.

Un porte-parole du groupe Killnet a affirmé à Reuters qu’il était à l'origine de l'attaque, comme l’avait initialement affirmé Baltic News Service, l’agence de nouvelles des États baltes. Prié de dire s'il s'agissait d'une opération de représailles en rapport avec Kaliningrad, il a répondu par l'affirmative.

La Lituanie impose depuis la mi-juin des restrictions sur le transit ferroviaire de certaines marchandises entre le territoire russe et la ville de la mer Baltique, dans le cadre des sanctions imposées par l'Union européenne contre Moscou pour son invasion de l'Ukraine.

Notre     dossier Guerre en Ukraine

Moscou avait réagi avec colère à ce développement qui menace les approvisionnements de l’enclave, un ancien territoire allemand conservé par l’Union soviétique au terme de la Deuxième Guerre mondiale, et avait menacé Vilnius de représailles.

« La Russie répondra certainement à de telles actions hostiles », a déclaré la semaine dernière Nikolaï Patrouchev, ancien agent du KGB et actuel secrétaire du Conseil de sécurité russe, lors d’un passage à Kaliningrad.

Des mesures adéquates sont en cours d'élaboration à un niveau interministériel et seront prises dans un avenir proche [...]. Leurs conséquences auront un impact négatif important sur la population de la Lituanie, avait-il ajouté.

Avec les informations de Associated Press, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !