•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Améliorer le mode de vie des adultes atteints d’épilepsie au Manitoba

Une jeune femme assise dans un lit d'hôpital, sa mère, à sa droite. Il y a divers instruments autour du lit.

Tavia Marlatt, 22 ans, souffre d'épilepsie grave. Sa mère, Renee Marlatt, s'occupe d'elle à la maison (Archives).

Photo : Evan Mitsui/CBC

Radio-Canada

La ministre de la Santé du Manitoba, Audrey Gordon, a annoncé qu'un programme de traitement de l'épilepsie va être mis en place dans la province. Il permettra aux adultes atteints de cette maladie neurologique chronique d'être opérés sans quitter la province.

Ce programme complet d'épilepsie pour adultes fournira une surveillance et une intervention chirurgicale pouvant changer la vie des patients, affirme la ministre de la Santé, Audrey Gordon.

Il permettra aux Manitobains d'obtenir les soins dont ils ont besoin ici, chez eux, poursuit-elle.

Pour des soins de santé plus accessibles au Manitoba

La somme annuelle de plus de 2,5 millions de dollars servira à l’instauration de ce programme de chirurgies pour l’épilepsie ainsi qu'à l’amélioration du programme pédiatrique déjà existant.

Le suivi sera assuré par le Health Sciences Centre (HSC) de Winnipeg.

« Il s'agit d'améliorer le mode vie des patients tout en réduisant leurs besoins en santé. Nous voulons aussi renforcer les services de neurologie et faciliter les soins de santé au Manitoba. »

— Une citation de  Shawn Young, chef des opérations du HSC Winnipeg

Le programme de chirurgies de l'épilepsie chez les adultes devrait commencer au printemps prochain.

Shawn Young, chef des opérations de HSC Winnipeg, explique que ce programme aura pour conséquence d’alléger le nombre de visites de patients dans les services d'urgence des hôpitaux, notamment.

Il y aura également une réduction de la demande d'examens diagnostiques et il ne sera plus aussi souvent nécessaire d'envoyer des patients à l'extérieur de la province pour recevoir des soins.

En attendant la mise en oeuvre de ce programme, il faudra engager un neurochirurgien et des médecins hospitaliers pour soutenir la charge de travail.

Ce recrutement permettra aux neurologues de se concentrer sur la prestation de soins plus spécialisés, comme les interventions chirurgicales prévues par le programme pour l'épilepsie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !