•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les défis persistants du bénévolat au Bas-Saint-Laurent

Une salle pour les bénévoles à la Maison Marie-Élisabeth, à Rimouski.

Des bénévoles sont recherchés dans plusieurs organismes du Bas-Saint-Laurent.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Si les organismes communautaires du Bas-Saint-Laurent parviennent à maintenir l'engagement des bénévoles malgré les deux ans de pandémie, plusieurs défis persistent, notamment dans le contexte d'inflation actuel.

À la Maison Marie-Élisabeth, à Rimouski, le nombre de bénévoles est resté stable malgré les aléas sanitaires.

Une situation similaire dans d’autres organismes de la région alors que les besoins du milieu se sont accrus.

La situation économique qu'on vit présentement [frappe] aux premières loges les gens qui étaient déjà défavorisés, note le directeur du Centre d'action bénévole Rimouski-Neigette, Bernard Poirier.

Les soins de santé, la livraison de repas et l'accompagnement pour les transports sont des secteurs particulièrement en recherche de bénévoles.

Si on avait une dizaine de bénévoles de plus, on serait capable d'élargir nos horizons, d'aller vers des services autres que le médical, dans le divertissement, dans les loisirs, qui est une demande qu'on entend de la communauté, ajoute la directrice du Centre d'action bénévole de La Matanie, Sabrina Langlois.

La recherche de bénévoles est par ailleurs complémentaire à la pénurie de main-d'œuvre qui touche plusieurs secteurs.

Les bénévoles ne sont pas du cheap labour, souligne M. Poirier. Ce sont vraiment des gens qui donnent généreusement du temps de complément par rapport au travail qui est fait.

Selon un reportage de Perrine Bullant

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !