•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des familles pourraient se retrouver à la rue à Saguenay

Une affiche À louer dans la fenêtre d'un bâtiment.

Les logements disponibles se font rares à Saguenay.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Radio-Canada

Trois ménages de Saguenay pourraient se retrouver sans logis d’ici le 1er juillet en raison du manque de logements à travers la ville.

C’est ce qu’a révélé la coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté, en entrevue à l’émission C’est jamais pareil, lundi matin. Le taux d'inoccupation se situe à environ 1,7 % pour le territoire de Saguenay, soit nettement sous la barre du seuil d’équilibre de 3 %.

Sonia Côté dans son bureau.

Sonia Côté est la coordonnatrice de l'organisme Loge m'entraide.

Photo : Radio-Canada / Julien Gagnon

Selon Mme Côté, une douzaine de familles n’avaient toujours pas trouvé de toit jusqu’à tout récemment. La plupart d’entre elles ont finalement trouvé un loyer grâce aux efforts de l’organisme appuyés entre autres par l’Office municipal d’habitation de Saguenay (OMH), mais ce n’est pas le cas pour tous les ménages.

« Cette année, c’est vraiment inquiétant, c’est la pire crise du logement que l’on vit à Saguenay. »

— Une citation de  Sonia Côté, coordonnatrice, Loge m'entraide

Les catastrophes des dernières semaines, soit le glissement de terrain à La Baie, l’incendie d’un immeuble à logements HLM à Jonquière et les détachements de sol à Chicoutimi n’ont fait qu’accentuer le problème, estime-t-elle, alors qu’environ 267 personnes ont été évacuées. Dans certains cas, il s’agit de sinistrés qui ne retrouveront pas leur domicile.

Sonia Côté a d’ailleurs souligné le travail de l’OMH pour aider les citoyens évacués ainsi que ceux qui cherchaient désespérément un loyer pour le 1er juillet.

On est impressionné par l’efficacité de leurs interventions, autant pour nous en vue du 1er juillet, et on les voit aller avec les sinistrés et honnêtement, chapeau. Sans l’aide de l’OMH, ce serait une chose très difficile à absorber pour le 1er juillet.

Rencontre avec la ministre Laforest

La coordonnatrice de Loge m’entraide rencontrera la députée de Chicoutimi et ministre de l’Habitation, Andrée Laforest, mardi. Elle l’interpellera de nouveau au sujet de la coopérative d’habitation que l’organisme souhaite construire à Jonquière depuis plusieurs années. Jusqu’ici, plus de 325 000 $ ont été recueillis en dons, mais Saguenay tarde à offrir son soutien pour ce projet, rappelle Mme Côté.

Ce sera notre dernière rencontre avant le déclenchement des élections. Il y a une subvention d'un million de dollars qu’elle est prête à donner. Il faut trouver une solution. La collaboration de la Ville n'est pas vraiment présente. On ne se fait plus vers quel Saint se tourner, a-t-elle exhorté.

Une partie de la faute imputée aux libéraux

D'ailleurs, la ministre Laforest a réagi plus largement sur la pénurie de logements au Québec lors de la conférence de presse sur l'achèvement de l'autoroute 70 à La Baie. Elle a jeté une partie du blâme sur le Parti libéral du Québec, qui a précédé son parti, la Coalition avenir Québec, au gouvernement.

Avec la pandémie, les gens ont quitté la grande ville, les gens sont allés vers les régions. Ensuite, les gens qui avaient un deux et demie, un trois et demie ont fait du télétravail pendant deux ans et demi, donc ils ont voulu agrandir leur appartement. Ça c’est vraiment un phénomène qu’on n’a jamais vécu, puis en plus on était supposé avoir construit quand je suis arrivé en poste 15 000 logements. On les a annoncés, mais jamais construits, nous on les a tous financés. Également, les gens n’ont pas voyagé, donc les gens sont restés dans leur appartement. Les besoins en habitation connaissent vraiment vraiment une demande très forte, a reconnu la ministre.

Lundi, la co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, critiquait de son côté la ministre Laforest pour ces mêmes 15 000 logements, dont seulement la moitié a été construite selon QS.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !