•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ex-chef conservateur Ches Crosbie a fait don de 300 000 $ à son parti l’an dernier

Ches Crosbie pose en complet les deux mains dans le dos.

Ches Crosbie, était chef du Parti progressiste-conservateur de Terre-Neuve-et-Labrador lors de la plus récente campagne électorale (archives).

Photo : CBC / Mark Quinn

Radio-Canada

L’ancien chef du Parti conservateur de Terre-Neuve-et-Labrador Ches Crosbie a donné 300 000 $ à son parti l’année dernière, ce qui représente plus de 40 pour cent des revenus du parti, selon des documents.

Malgré tout, le chef a perdu son pari. Son parti a perdu les élections au profit des libéraux d'Andrew Furey et Ches Crosbie a lui-même perdu son siège dans la circonscription de Windsor Lake.

Lorsque questionné à savoir pourquoi il avait injecté autant d’argent, M. Crosbie indique qu’il voulait concourir sur un pied d’égalité avec les libéraux et qu’il croyait dans la stratégie de son parti de créer des emplois et de ramener la prospérité à Terre-Neuve-et-Labrador.

Je ne gagnais rien de faire cette contribution financière autre que de donner une chance au Parti PC de gouverner et d’implanter notre programme, explique M. Crosbie.

Très préoccupant

Le politologue de l’Université Memorial Russell Williams, croit que les règles sur le financement des partis ont besoin d’une bonne révision.

Russell Williams.

Russell Williams, politologue à l'Université Memorial, dénonce l'absence de règles qui limitent les contributions financières aux partis à Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : CBC / Eddy Kennedy

Je pense que c’est préoccupant et inédit, dit-il.

Il note qu’il est difficile de trouver dans l’histoire canadienne un exemple récent d’un don aussi important à un parti politique.

Le gouvernement fédéral et la majorité des provinces ont en effet des règles qui limitent les dons individuels ou corporatifs, mais ce n’est pas le cas à Terre-Neuve-et-Labrador.

« Essentiellement, leur campagne électorale a été financée par un donateur [...] C’est inquiétant pour l’état de nos institutions démocratiques. »

— Une citation de  Russell Williams, politologue de l’Université Memorial

Des chèques importants

Les états financiers vérifiés de 2021 du Parti conservateur de Terre-Neuve-et-Labrador montrent que les revenus du parti étaient de l’ordre de 721 000 $. Le Parti en a dépensé 670 000 $ pendant la campagne électorale.

Le document dévoile la liste des dons de plus de 100 $. Deux dons ressortent du lot : un don de 50 000 $ et un autre de 250 000 $. Ces deux dons ont été faits par Ches Crosbie, un avocat à la retraite et membre d'une dynastie politique à Terre-Neuve.

La firme Fortis Inc. a fait un don de 15 000 $ et huit autres dons de 10 000 $ ont été enregistrés

M. Williams rappelle que Ches Crosbie n’a enfreint aucune règle, mais il pense que c’est quand même un problème.

Cela démontre que les personnes qui ont accès à des fonds importants ont davantage de pouvoir et d’influence sur la façon dont nos institutions démocratiques fonctionnent, estime le politologue.

Le successeur de Ches Crosbie, le chef intérimaire David Brazil, dit qu’il était au courant que M. Crosbie avait fait une contribution importante au parti, mais en ignorait la somme avant la publication des audits d’Élection T.-N.-L.. Il ajoute que le parti est choyé d’avoir eu un leader qui était dévoué envers son parti et envers sa province.

Après les élections, les libéraux ont mis sur pied un comité multipartite pour moderniser la loi électorale.

Avec des informations de Terry Roberts de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !