•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une journée sur l’eau pour de jeunes Ukrainiens au Canada

Une femme et deux enfants sur un voilier.

Les jeunes ont pu participer à une journée en voilier.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une vingtaine de jeunes ukrainiens, résidents temporaires en raison de la guerre, a pris le large sur des bateaux à voile, dimanche à Toronto.

L'activité était organisée par Broad Reach sur le lac Ontario. Il s’agit d’un organisme qui tente de rendre la voile plus accessible à des jeunes de tous les milieux.

Yurii Siremko, 18 ans et originaire de Kiev, a eu l’occasion de participer. Il a quitté son pays en guerre et est à Toronto depuis à peine un mois. Je dois devenir un adulte rapidement, a-t-il souligné.

Deux adolescents donnent une entrevue.

Yurii Siremko, 18 ans (à gauche) et Kiril Reveruk, 15 ans (à droite).

Photo : Radio-Canada

Je suis très heureux de pouvoir être ici aujourd’hui, mais aussi, je m’inquiète pour mes amis, ma famille [qui sont toujours en Ukraine], donc j’ai des émotions mitigées, dit-il.

Isabelle Lepage, bénévole pour Broad Reach Canada, espère que l’activité permet à ces résidents temporaires de passer du bon temps. On comprend qu'ils ont été dans une situation assez horrifique, dit-elle.

Un portrait d'Isabelle Lepage.

Isabelle Lepage fait du bénévolat pour Broad Reach Canada,

Photo : Radio-Canada

Mme Lepage explique espérer mettre un sourir sur leur visage [et] les aider à s'échapper de ce qu'ils ont vu [...] pour une journée, apprécier le Canada, notre lac, nos bateaux.

En plus de l’air frais et du beau temps, ces résidents temporaires ukrainiens ont pu apprendre les rudiments de la voile.

John O’Dwyer, directeur de Sail Canada, affirme que lorsque vous êtes sur l'eau, il y a un sentiment d'appartenance. Il explique que l’initiative vise à donner ce sentiment aux jeunes ukrainiens qui y participent.

Un portrait de John O’Dwyer.

John O’Dwyer est directeur de Sail Canada.

Photo : Radio-Canada

Marguerite Pyron est directrice générale de Broad Reach Canada. Elle explique que la voile est une bonne manière d’apprendre l’entraide. Sur l’eau, il faut apprendre à s’appuyer l’un sur l’autre, à résoudre des conflits, à consulter les membres de notre équipe. [...] Ce sont des compétences qui servent dans la vie en général.

Un portait de Marguerite Pyron.

Marguerite Pyron est directrice générale de Broad Reach Canada.

Photo : Radio-Canada

Kiril Reveruk, 15 ans et de Toki, se dit heureux de pouvoir laisser ses pensées vagabonder au rythme des vagues. Il est au Canada depuis un peu plus d’un mois.

Tout enfant est heureux près de l’eau! C’est excitant, dit-il. Il apprécie l’occasion de passer la journée sur le lac. Je ne suis pas caché dans un bunker sous terre. Je n’entends pas les sons [de la guerre].

Avec les informations de Camille Gris Roy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !