•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La quincaillerie Pollock Hardware de Winnipeg, un symbole communautaire depuis 100 ans

La devanture du magasin Pollock Hardware à Winnipeg

Le magasin Pollock Hardware, qui est devenue une coopérative, a ouvert ses portes en 1922 à Winnipeg et continue de marquer de nombreux Winnipégois.

Photo :  CBC / Walther Bernal

Radio-Canada

L’emblématique coopérative de quincaillerie Pollock Hardware de Winnipeg a souligné son 100e anniversaire en fin de semaine alors qu'elle continue de marquer les esprits des Winnipégois après toutes ces années.

Plusieurs personnes se sont réunies lors d’une fête de quartier autour d’une grande canette de Pollock Cream Ale spécialement conçue pour cet anniversaire par la brasserie Torque Brewing

Le bâtiment en briques rouges situé à l’angle de la rue Main et de l'avenue Luxton dans le nord de Winnipeg est plus qu’un symbole pour les Winnipégois. 

L’établissement a fourni aux gens les articles dont ils ont besoin : des produits d’ateliers jusqu’aux articles ménagers.

Pour n'importe qui, atteindre 100 ans, c'est incroyable, mais pour un magasin de détail et le flux [de personnes] qu'il a eu, c'est super incroyable. Ce que nous faisons, c'est que nous croyons […] aux gens avant les profits, souligne le trésorier du conseil d'administration de la coopérative, Rod Harder.

Au fil des années, le magasin est même devenu un lieu de rencontre pour les personnes.

L'enseignante à la retraite et résidente du North End, Ellen Kolisnyk dit croiser souvent d’anciens élèves et collègues de travail à cet endroit.

C'est un endroit vraiment génial pour que les gens viennent se retrouver et se voir, reconnaît-elle.

J'ai vu mon ancien directeur d'école ici et je ne l'avais pas vu depuis des décennies, dit-elle

Les gens viennent simplement par curiosité et ils viennent soit pour leurs écrous et boulons, soit pour voir les nouveautés et toutes sortes de choses différentes disponibles à la vente, mais aussi simplement beaucoup de grandes conversations.

La présidente du conseil d'administration de la coopérative Pollock Hardware, Luba Bereza explique qu’au début, les gens venaient écouter les matchs de hockey à la radio.

Une longue histoire 

Le magasin a ouvert ses portes en 1922 et son histoire a connu de nombreux soubresauts.

En 2007, la dernière famille propriétaire du magasin voulait le vendre et prendre sa retraite, mais faute d'acheteur, elle l'a fermé.

En 2008, la communauté s'est alors organisée pour le transformer en coopérative. Mais en 2019, l’établissement est secoué par des difficultés et le conseil d'administration ont recommandé de le fermer. Les membres du conseil ont plutôt voté massivement pour le conserver.

Garder le magasin en vie a été un travail de longue haleine, croit Luba Bereza. Le membre du conseil d'administration Jack Slessor se dit reconnaissant envers la jeune génération de personnes qui fréquentent le magasin et l'aident à survivre.

Ma devise est "Utilisez-le ou perdez-le". Ils ont dit qu'ils le voulaient, ils ont voté avec leurs dollars et ils l'ont constamment soutenu. C'est un endroit formidable, lance M. Slessor. 

C'est plus qu'une simple quincaillerie. C'est une institution ici.

S’adapter

Pendant la pandémie qui a touché toute les entreprises, Pollock Hardware a introduit des changements pour faire face au défi qu’a posé le contexte sanitaire.

La coopérative a commencé à lancer quelques ventes en ligne et espère un jour mettre tout son stock en ligne.

Nous devons vraiment pivoter comme tout le monde, souligne la présidente du conseil d’administration, Luba Bereza.

La coopérative compte 4000 membres et la célébration du 100e anniversaire a démontrer aux dirigeants tout le soutien dont bénéficie le magasin après toutes ces années.

Voyons jusqu'où nous pouvons aller. C'est une sorte de rappel pour tous les membres de la communauté de l'importance de Pollock, dit-elle.

Peu d'entreprises atteignent l'âge de 100 ans. Je pense qu'il y a de la bonne volonté et beaucoup de soutien pour Pollock à l'avenir.

Avec les informations de Rachel Bergen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !