•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des refuges pour animaux débordent en Saskatchewan et appellent les gens à adopter

Un chat sur l'épaule d'une femme.

Faute de place, les refuges pour animaux de compagnie en Saskatchewan demandent aux familles d'accueil de les aider en adoptant des animaux.

Photo : Associated Press / Mindaugas Kulbis

Radio-Canada

Un appel à l’adoption est lancé par de nombreux refuges pour animaux de la Saskatchewan qui sont au maximum de leur capacité.

Les refuges font ainsi les frais du retour à une vie quasi normale avec la levée de la plupart des restrictions sanitaires dans la province, explique le directeur du marketing et des relations publiques de la Regina Humane Society, Bill Thorn.

Nous pensons que certains de ces animaux ont été adoptés au cours de la pandémie et, alors que les gens commencent à retourner au travail, ils se rendent compte qu'ils n'ont peut-être pas le temps de s'occuper d'eux comme ils le pensaient.

M. Thorn note l'arrivée d’un plus grand nombre de chiens et de chats depuis le début du printemps. 

Selon lui, le refuge de Regina, comme les sociétés protectrices des animaux de tout le pays, est plein à craquer.

CC RezQs à Regina, une organisation à but non lucratif créée en 2014 qui s’occupe du sauvetage, de la réhabilitation et du placement de chiens errants en Saskatchewan, a indiqué dans un message sur Facebook qu'elle était obligée de geler les admissions d'animaux.

Par conséquent, l’organisation ne peut accueillir au-delà des quelque 34 chiens et chiots actuellement en sa possession.

Nous sommes actuellement dans une position où nous avons des demandes d'aide incessantes ; et aucune maison ouverte pour mettre les chiens et les chiots ayant besoin d'être sauvés, indique la publication.

Afin de régler le problème, les organisations ont appelé les familles d’accueil à l’aide.

En 2022, nous avons sauvé 188 chiens et chiots, nous aimerions en sauver encore plus. S'il vous plaît, aidez-nous à rendre cela possible, écrit CC ReZQs.

La Regina Humane Society a l’intention de proposer des tarifs d'adoption spéciaux afin de soulager la pression qui pèse sur elle. La mesure permet d'envoyer un plus grand nombre d'animaux dans les familles.

En septembre 2021, le refuge avait lancé un appel similaire alors qu'il était confronté à un manque d'espace.

Le souhait de M. Thorn est que davantage de personnes adoptent, mais il veut que les volontaires soient sûrs d'avoir le temps et les ressources nécessaires pour s'occuper de leur nouvel animal.

C'est l'engagement d'une vie entière, déclare-t-il.

Regina est loin d’être la seule ville où les refuges font face à ce défi. 

À Saskatoon, la SPCA a publié sur Facebook un message indiquant que ses installations sont remplies de chats et de chatons.

Mercredi, elle a déclaré qu'elle avait 168 chats à sa charge, y compris en famille d'accueil et en attente de stérilisation.

Pour augmenter les adoptions, la SPCA a déclaré qu'elle ouvrirait ses salles de chats pour des visites occasionnelles.

Avec les informations de Dayne Patterson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !